spaluxetv

Archive for mai 2016|Monthly archive page

Abbaye de Royaumont : jardins, arts et pierres

In architecture, art, jardin, Travel on mai 31, 2016 at 8:26

 

le-cloitre-avec-jardin-spaluxetv

Au gré des inondations, les moines cisterciens ont acquis une grande maîtrise des questions hydrauliques. La visite de l’abbaye de Royaumont, à quelques kilomètres de Chantilly, débute avec un commentaire de circonstance. La météo pose 50 nuances de gris sur ce domaine d’anciens marais. La pluie menace. Le parc et les trois  jardins rétorquent en étalant une palette de verts intenses. Espoir de lumière. Voilà pour les couleurs. Côté bande-son, point de chants religieux. Les cris des oies sur l’étang répondent aux bruit des marteaux piqueurs ou non. Car l’Abbaye fondée par Louis IX, futur Saint-Louis, en 1228 est en travaux depuis décembre.

restauration-abbaye-de-royaumont-spaluxetv

Classée monument historique en 1927,  sa rénovation réclamait un maître. C’est donc l’architecte en chef des Monuments Historiques, François Chatillon, qui fut désigné pour superviser le chantier dont le coût s’élève à 6 millions d’euros et qui se concentre sur la partie hôtelière de l’espace: le bâtiment des Moines. Les transformations ont débuté après deux ans d’études et se termineront fin juin. Soit six mois d’intense travail focalisé sur six points et monopolisant une cinquantaine d’ouvriers.  

 

Magnifier les lieux

 

Le plus impressionnant est la réfection de la toiture. Pour couvrir les deux pentes de 70 /11 mètres chacune, il aura fallu 120 palettes contenant 700 tuiles par paquet. Faites le calcul ! Les tuiles sont de cinq sortes dont une de bois. En tournant les yeux de la charpente vers le paysage, on découvre le domaine et ses 7 ha nichés au coeur du parc régional de l’Oise. Un bijou.

Un ascenseur a été installé pour faciliter les visites les personnes handicapées. Durant la XIXème siècle. le Domaine s’est ouvert à la culture. Depuis, il accueille des intellectuels et des artistes de renom pour des rencontres-débats. Des danseurs et des chanteurs résidants offrent des spectacles d’avant garde ou de facture classique. L’accueil des touristes-visiteurs doit donc se montrer à la hauteur.

Les cuisines qui servent aux résidants et aux manifestations ont ainsi été transformées, alors qu’un nouvel espace de stockage des équipements artistiques a vu le jour.

abbaye-de-royaumont-spaluxetv

Un système de chauffage par le sol à été installé. La magnifique salle de réception en bénéficie. On apprécie d’autant plus l’espace de 535 mètres sous 9 de voûtes, les vitraux du XIXème siècle, le sol composé de 44 000 pièces assemblées selon une technique du XIIIème siècle.

cloitre-royaumont-spaluxetv

Le bâtiment des Moines dont l’architecture varie entre vestiges du XIIIème siècle et néo-gothique a fait l’objet d’une rénovation pointue de sa façade et de ses contreforts. Objectif  des architectes : non pas revenir au Moyen-Âge mais magnifier les espaces.

Les intérieurs hébergent une bibliothèque musicale d’une grande richesse, la bibliothèque François Lang, comprenant des études et des notes authentiques sur les partitions. À noter aussi : une pièce dans les combles baignée par une lumière de vitraux pour les répétitions et une salle de spectacle voûtée donnant sur les jardins. On y admire la tapisserie hypnotique d’une Vierge moyenâgeuse.

tapisserie-de-l'abbaye-de-royaumont-spaluxetv

 

Jardins et conversations

 

Les extérieurs ont été revisités avant « la grande restauration » de 2015-2016. Les amateurs peuvent se promener dans le parc paysager du XIXème et ses canaux cisterciens.

Autres sources de détente et de découverte botanique : les trois jardins.

Le jardin du cloître attire les inconditionnels de plantes médicinales aux parfums aromatiques.

jardins-de-labbaye-de-royaumont.spaluxetv

« Le potager-jardin allégorique contemporain » fait la part belle aux légumes anciens qui poussent librement et dont on peut suivre le cycle « de la graine à la graine ».

« Le jardin des 9 cartes » accueille tous les trois ans une exposition de plantes autour de rencontres dédiées ou libres.

Les 2 et 3 juillet s’ouvrira « Entre Orient et Occident, le voyage des plantes au Moyen-Âge« . L’exposition a été pensée et plantée par la designer-jardinière-paysagiste Edith Vallet, qui vit sur place, et son partenaire Olivier Damée.

On a hâte !  

 

Abbaye de Royaumont http://www.royaumont.com

Publicités

Le gardien de Phare : du noir sur le grand bleu suédois

In livre on mai 31, 2016 at 6:05

le-gardien-du-phare-camille-lackberg-spaluxetv

À quelques jours de l’ouverture du complexe balnéaire de Fjällbacka, Mat Sverin, son directeur financier, est retrouvé mort une balle dans la nuque. Les enquêteurs piétinent. Le meurtre a-t-il un rapport avec les transactions suspectes découvertes par le défunt ? Est-il lié au passé de cet homme à la transparence trop lisse qui a été brutalement agressé à Göteborg alors qu’il travaillait pour une association d’aide aux femmes victimes de violences ?

C’est cette violence qu’Annie, l’amour de jeunesse de Mat, a fui avec son fils. Compagne d’un homme d’affaires véreux exécuté par ses pairs, elle s’est également réfugiée sur les lieux de son enfance, une île proche de Fjällbacka. Graskär est surnommée « L’île aux Esprits » car, dit-on, « ceux qui y meurent de la quittent jamais ». Mat est venu retrouver la jeune femme peu avant sa mort. Une autre piste ?

Camille Läckberg croise les destins de ses personnages tous marqués par l’enfance, le deuil, la violence.

Elle mêle réalité et imaginaire en entrecoupant récits d’enquête et mémoires d’une jeune femme, épouse prisonnière de « L’île aux Esprits ».

Dans « Le Gardien de Phare », on partage aussi la vie quotidienne des habitants d’une petite ville suédoise à la beauté brute et colorée. Le livre accorde une égale importance au côté public, à la traque des policiers et à leur sphère privée. La maternité et la famille -dans ce qu’elle a de pire comme de meilleur- constituent la toile de fond du polar. Il est vrai que Érika, l’héroïne de la série, n’intervient qu’au milieu de l’histoire. Le lecteur doit donc suivre sa vie de mère, d’épouse et de soeur parfaite.

Malgré ce focus assez lourd sur « Érika at home » on a très envie de résoudre l’énigme et d’embarquer pour Graskär et ses mystères.  

« Le Gardien de Phare », Camille Läckberg, chez Babel Noir.

Tay Chanh : la manucure detox

In beauté on mai 22, 2016 at 7:58

  salon-nailspa-manucure-paris-spaluxetv  

Au Viet-Nam, avoir les mains propres et soignées est un signe de respect envers les autres et envers soi-même. Ce devoir obéit à une tradition ancestrale qui se transmet de génération en génération. Dans les échopes comme dans les foyers, les Vietnamiens utilisent des ingrédients simples et peu onéreux pour la santé et la beauté de leurs mains et de leurs ongles : le citron vert et l’huile de monoï.

Le Nailsparis de la rue Vaugirard a remis la vieille recette vietnamienne au goût du jour. Objectif : offrir une réhab aux ongles saturés de vernis. Les nailsaddicts se comptent par millions. Selon les chiffres de l’enseigne, plus de 7 millions de Françaises portent quotidiennement du vernis. En particulier les ados. Ce geste de beauté et d’expression de soi n’est pas anodin. Le port quotidien de vernis abîme les ongles. Dédoublés, striés, jaunis, ils demandent à respirer. Ils lancent un SOS  detox.

La réhabilitation ongulaire de Nailsparis c’est le « Tay Chanh » qui signifie « main » et « citron » en vietnamien.

nailspa-paris-manucure-taychanh-spaluxetv

Le traitement comprend quatre étapes.

Tout commence comme une manucure classique. On s’installe à l’un des postes de travail de l’institut qui comprend un espace manucure-pédicure et un autre espace consacré aux massages. Les ongles sont limés en fonction du choix de la cliente puis enduits d’un gel émollient et trempés dans l’eau chaude citronnée afin d’assoupir cuticules et petites peaux mortes. Cette technique permet d’éliminer plus facilement les résidus indésirables et aide les ongles à bien respirer. Tous les instruments viennent d’Asie. C’est une exigence de Noémie la responsable manucure-pédicure qui ne plaisante pas avec la qualité du matériel.

Deuxième étape :  l’hydratation parfumée. Propres et nets, les pourtours des ongles sont enduits d’huile de monoï et légèrement massés. Cela nourrit la matrice et finit d’assouplir les cuticules. Les acides gras renforcent l’hydratation de la peau et protègent des agressions extérieures.

Troisième step : detox à la vitamine C. Chaque doigt est frotté avec de la pulpe de citron vert riche en vitamine C, cuivre et fer. Rappelons que le citron vert est reconnu pour son pouvoir antioxydant. Il va donc aider à détoxifier, assainir, fortifier voire blanchir l’ongle. Après avoir été rincé, l’ongle est passé au polissoir, un polissoir qui ressemble à de la guimauve solidifiée. Effet bluffant ! On a l’impression que l’ongle est recouvert d’un top coat gloss.

Étape finale : le modelage relaxant. Noémie procède à un délicieux modelage des mains avec une crème au jasmin dotée de propriétés anti-oxydantes. Cette phase détente débute par d’amples mouvements sur les mains, se poursuit par de légères pressions et de petits massages rotatifs et linéaires. Last but not least, une autre esthéticienne procède à un massage du scalp et des cervicales qui nous plonge dans un état proche de la béatitude.

Plus prosaïquement, notons que le soin dure 45 minutes, qu’il doit être renouvelé tous les deux mois. Ne pas appliquer de vernis pendant les deux semaines qui suivent est fortement recommandé.

 

Nailsparis

80 rue de Vaugirard

75006 Paris

http://www.nailsparis.fr

Odile Vilain : la peau lisse

In beauté, design, massages on mai 22, 2016 at 1:35

odile-vilain-portrait-spaluxetv

Sur la porte en bois d’un immeuble cossu une plaque blanche indique « masseur kinésithérapeute ». Un mot qui renvoie à  des images de professionnalisme et de décor sommaire.

Surprise. Odile Vilain, diplômée en physiothérapie et en esthétique est fan de luminaires et d’objets design en tout genre.

Son cabinet s’ouvre sur un couloir noir et blanc au plafond habillé d’une lampe aux multiples pendants. Le paravent japonais plissé indique le chemin de la salle d’attente. À deux pas du canapé, un meuble porte des pièces d’Ettore Sottsass, de Piero Fornasetti et un vase Vallauris.

La praticienne, une blonde solide et souriante, s’avance et, devant nos yeux ravis, demande « Vous aimez? Mes parents étaient collectionneurs. J’aime aussi beaucoup le design. Ce cabinet est un endroit qui me ressemble« .

portrait-odile-vilain-spaluxetv

Titulaire d’un BTS en esthétique et diplômée en kinésithérapie, cette ancienne créatrice beauté chez Yves Saint-Laurent décide, après un cancer, d’ouvrir un lieu où pratiquer ce qui lui plaît véritablement.

Depuis 2013, elle accueille une clientèle d’actrices et de femmes d’affaires qu’elle prend en charge à un triple niveau. Le suivi minceur, les soins du visage et la posture.

« J’insiste sur la nécessité d’une reconnection douce avec l’activité physique. Il faut éviter de tirer sur un corps déjà trop fatigué par le travail » explique Odile vilain « Je commence par conseiller de longues marches et par recadrer mes clientes sur les grands principes de nutrition« .

La deuxième spécialité, l’évolution du corps dans l’espace, couvre plusieurs domaines notamment l’attitude au bureau. « Il faut absolument corriger sa posture devant l’ordinateur, travailler jour après jour à rectifier sa position afin de maintenir le dos droit. Mais aussi, fait moins connu, prendre conscience du fait que la mâchoire tend à s’avancer lorsque l’on est assis devant sa table de travail. Ce déplacement de la mâchoire crée une tension des cervicales dommageable pour le dos » explique la praticienne.

Quant au massage du visage, il est essentiel puisque « la peau est de la base de la beauté« . Odile ne tolère aucune machine dans son cabinet. Pour elle seule la main peut saisir les besoins d’un visage. « La vie ce sont des tissus qui glissent. Un tissu bloqué indique que quelque chose dans le vécu de la personne ne va pas. Le but du massage est de débloquer, de lisser les cicatrices« .

Nous nous installons dans un fauteuil Le Corbusier pour ôter nos escarpins. Odile termine de remplir notre fiche. Derrière elle, des chapeaux coniques rapportés d’Asie et une nappe tenture japonaise inspirée de la période Edo.

odile-vilain-lustre-ingo-maurer-spaluxetv

Nous allons allongeons sur le lit éclairé par la douce lumière  d’une lampe Zettel d’Ingo Maurer. L’iconique designer l’a dessinée afin que l’on puisse y attacher de petits messages. C’est ce que font les clientes du cabinet.

La praticienne inspecte la peau et prépare un mélange composé d’huiles essentielles et de crème. « Dans un massage, les actifs sont bien sûr indispensables mais l’essentiel réside dans les mouvements de la main« . Et Odile Vilain a la main solide. En particulier au niveau des mâchoires. « Il s’agit de chasser toutes les tensions qui résultent du stress et/ou d’une mauvaise posture. Ces crispations sont préjudiciables au squelette et donnent un air tendu, préoccupé. En éliminant les blocages, on installe un bien-être visible. Et l’on sait qu’une femme rayonnante attire les regards. » Odile pétrit, pince, presse, lisse, masse sous l’os. Elle pose ensuite un masque de collagène sur lequel elle masse de nouveau. Le masque retiré elle jauge le résultat. La peau, les muscles, tout doit être lisse sous ses doigts.

Le résultat est excellent. Les effets dure 4 jours. L’idéal est de se faire masser régulièrement et de pratiquer l’auto-massage à la maison. « Cela évite que les tissus se figent permettant à la graisse de glisser sur eux et de descendre ce qui alourdit le bas du visage et creuse les joues. Le travail de la main aide aussi à booster le collagène gage d’une mine pulpée« .

salon-de-massage-odile-vilain-spaluxetv  

 

Carole Bouquet comme Isabelle Adjani ont pris un « abonnement ».    

 

 

Odile Vilain

34 rue Tronchet

75008 Paris

T : 01 40 07 12 78              

Keep calm and Wistiki

In nouvelles technologies on mai 8, 2016 at 3:40

wistiki-voila-keep-calm-and-wistiki-spaluxetv  

C’est l’histoire de trois frères étourdis qui perdaient leurs clefs, leurs portefeuilles et parfois même leur chat.

« Fichtre, nous ne devons pas être les seuls » se dirent le centralien et les deux edheciens.

D’études en crowfunding (80 000 E de précommandes) l’appli « Wistiki » vit le jour en 2014. Objectif : gagner du temps et du zen en ne cherchant plus les objets usuels. Fonctionnement : charger l’app, faire l’appointage avec un smartphone et attacher le wistiki au trousseau de clefs …

Success story pour la start up. Distribuée par les grandes enseignes, l’application a été l’objet connecté le plus vendu en 2014-2015.

Wistika Voilà designé par Philippe Starck himself vient de sortir.

Selon les trois frères le nouveau look correspond à une attente des consommateurs. Outre les financements, la campagne de crowfunding a en effet permis de réaliser une étude de marché et de fédérer une communauté d’usagers. Le retour clients pointait un désir de forme adaptée à l’usage (objet long pour les clefs, fin pour le portefeuille …) et agréable à regarder.

Philippe Starck a imposé ses conditions : des matières nobles sinon rien. Sueurs froides chez les start-uppers !

L’histoire finit bien une nouvelle fois puisque l’objet a pu être réalisé. Il est fait d’un corps de métal satiné, d’une antenne en or qui porte à 100 m en champ libre (sans mur) et est protégée par du surlin.

La sonnerie a été pensée pour sonner fort et brasser le spectre auditif du très aigu au très grave. Ce qui est important pour les personnages âgées. Un système de géolocalisation permet de savoir où se trouvent les objets (perdus dans le train, l’avion … où oubliés au domicile). Et si l’on ne retrouve plus son smartphone … on fait sonner le wistiki.

On nous garantie l’appli waterproof, made in France, sans conséquence sur la santé des animaux, autonome pendant 3 ans et recyclable de manière responsable.

 

À quand un Wistiki pour nos bonnes résolutions oubliées ? 😉

 

Wistiki, en exclusivité chez Colette pendant une semaine puis disponible chez tous les grands distributeurs, 49,90 E

Le Livre du Cygne : mythes de givre et de parchemin

In #littérature on mai 8, 2016 at 2:18

Le-livre-du-cygne-spaluxetv  

Quand la terre devint fantôme de gel et de blizzard, les peuples du Nord se mirent en marche vers l’exil. Un cygne immaculé scella leur destin de bohémiens blancs.

Dans une épave de l’armée australienne posée sur un souvenir de lac devenu étang putride, Bella Donna de la Flotte raconte à une petite fille aborigène l’épopée de ces migrants climatiques dont elle est l’ultime rescapée. C’est un chant sacré, une mémoire des mythes du monde comme l’est ici le « Rêve », la mythologie des antipodes.

La petite adoptée écoute. Oblivia ne parle ni ne chante. Traumatisée par un viol collectif elle a cherché l’oubli dans l’immémorialitée d’un eucalyptus. C’est de son antre que la lady bohémienne l’a extirpée. Elle l’élève entre le bidonville des rebuts de l’assimilation et des milliers de cygnes noirs venus du Sud du pays.

C’est aussi du Sud, au sein d’une autre branche de la même nation autochtone, qu’un cadeau du ciel, un « Miracle Incarné » est attendu. Warren a été éduqué par les Anciens pour devenir le premier président aborigène d’Australie. Mais son destin est hanté par un rêve de femmes cygne.

Deux légendes, celle de la petite fille terrée dans un eucalyptus millénaire et celle de l’enfant prodige doivent se rencontrer.

« Le livre du cygne » alterne métaphores et mots bruts pour parler du désastre climatique, de l’exil, des peuples indigènes. Il regorge de pages d’une poésie spectrale, hypnotique. Et tire sa beauté tant du vivant que de la folie omniprésente.

La plume épique d’Alexis Wright nous emporte très loin.  

 

« Le Livre du Cygne », Alexis Wright, Éditions Actes Sud, 2016.