spaluxetv

Posts Tagged ‘architecture’

Cures Marines de Trouville : entretien avec Jean-Philippe Nuel.

In architecture on septembre 6, 2016 at 11:54

Spaluxe.TV Blog

cures-marines-trouville-spaluxetvjean-philippe-nuel-spaluxetv

Réduites à l’état de souvenir délabré voire insalubre, les cures marines de Trouville, fleuron du chic balnéaire au début du 19ème siècle, renaissent en 2015 après deux ans de travaux.

L’hôtel 5 étoiles logé dans l’aile droite du Casino au cœur de la ville est l’oeuvre de Jean-Philippe Nuel dont le cabinet souffle cette année ses 20 bougies. L’architecte-designer, qui cultive le sens du détail et aime créer des atmosphères, a récemment transformé la piscine Molitor en hôtel 5 étoiles estampillée MGallery (groupe Accor) en respectant son caractère street-art. Son travail au so chic Cinq Codet (7ème arrondissement de Paris) peut être considéré comme une leçon de création hôtelière.

jean-philippe-nuel-cures-marines-trouville-spaluxetv33

L’hôtel que nous avons visité avec Jean-Philippe Nuel dispose de 103 chambres dont 16 suites, un institut Thalassa Sea & Spa, un restaurant, un bar et 6 salles de réunion. Les codes chromatiques revisitent les paysages balnéaires chics, les « traces » de…

Voir l’article original 121 mots de plus

Publicités

Cures Marines de Trouville : entretien avec Jean-Philippe Nuel.

In architecture, cures marines de Trouville, Jean-Philippe Nuel on août 22, 2016 at 11:03

cures-marines-trouville-spaluxetv jean-philippe-nuel-spaluxetv

Réduites à l’état de souvenir délabré voire insalubre, les cures marines de Trouville, fleuron du chic balnéaire au début du 19ème siècle, renaissent en 2015 après deux ans de travaux.

L’hôtel 5 étoiles logé dans l’aile droite du Casino au cœur de la ville est l’oeuvre de Jean-Philippe Nuel dont le cabinet souffle cette année ses 20 bougies. L’architecte-designer, qui cultive le sens du détail et aime créer des atmosphères, a récemment transformé la piscine Molitor en hôtel 5 étoiles estampillée MGallery (groupe Accor) en respectant son caractère street-art. Son travail au so chic Cinq Codet (7ème arrondissement de Paris) peut être considéré comme une leçon de création hôtelière.

jean-philippe-nuel-cures-marines-trouville-spaluxetv33

L’hôtel que nous avons visité avec Jean-Philippe Nuel dispose de 103 chambres dont 16 suites, un institut Thalassa Sea & Spa, un restaurant, un bar et 6 salles de réunion. Les codes chromatiques revisitent les paysages balnéaires chics, les « traces » de l’ancien bâtiment (fresques, pierres, meubles, fondations) sont intégrées au design clair et aérien. Sur les murs, les extraits de livres d’écrivains ayant vécu à Trouville témoignent d’une volonté d’intégrer la ville à l’hôtel.

Le spa comme les autres espaces rend hommage à l’esprit de la « Reine des Plages ».

À la thalasso, l’architecte revisite l’esthétique originelle des bains de mer. On retrouve les codes chromatiques de l’hôtel : rayures verticales bleues et blanches dans le basin d’eau de mer chauffée et son parcours marin, photos de baigneuses etc …

Jean-Michel Nuel voulait aussi « coloniser » les volumes des fondations. Il a travaillé les chapiteaux et les voûtes pour créer une atmosphère mystérieuse.

Pari réussi pour l' »Archi Thermes ».

 

http://www.jeanphilippenuel.com http://www.lescuresmarines.com

Trouville : voyage dans l’histoire des cures marines

In culture balnéaire, cures marines de Trouville, Spaluxet.tv blog cures marines de Trouville, tourisme, Travel on août 17, 2016 at 6:03

  trouville4587333trouville 23332 « Chanson », titre phare de la musique d’Indian Song accompagne nos flâneries dans les petites rues bordées de maisons aux colombages typiques de l’architecture normande. Voilà justement la maison de Marguerite Duras, auteur du livre qui a inspiré le film. La demeure de la grande dame des mots voisine celles de figures légendaires de l’écriture de Proust à Pauwels en passant par Flaubert, Maupassant et Alexandre Dumas qui, dit-on, aimait se baigner nu dans la Manche. trouville-cures-marines-vue-villas-spaluxetv33 trouville-cures-marines-vue-villa-plage2-spaluxetv33  

De quoi affoler ou distraire les belles qui se laissaient admirer sur « Les Planches » l’équivalent de la promenade des Anglais à Trouville.  

Trouville a été « lancé » par un peintre paysagiste, Charles Mozin au début du 19ème siècle. La grâce de la lumière et les scènes de vie -dont les bains mer- ont inspiré les impressionnistes. On imagine Monet et Caillebotte observant élégants et élégantes dans leurs premiers costumes d’eau. 

trouville-cures-marines-hotel-plage-spaluxetv

Les notes nostalgiques d’Indian Song nous accompagnent au début du 20ème. En 1912, la « Reine des Plages » de la Côte Fleurie inaugure le casino dont Alexandre Durville réalise l’architecture générale et Gustave Eiffel la charpente. En 1992, le bâtiment deviendra « Casino Barrière de Trouville ». Une foule chic se presse dans la palais blanc casino le soir, soins marins le jour. Des Français, de riches Anglais résidant au « Trouville Palace » et d’autres touristes aisés attirés par la culture des bains de mer et des cures.

trouville-cures-marines-marguerite-duras-spaluxetv33  

Réduites à l’état de souvenir délabré voire insalubre, les cures marines renaissent en 2015 après deux ans de travaux. L’hôtel 5 étoiles des Cures Marines, logé dans l’aile droite du Casino au cœur de Trouville, est l’oeuvre de Jean-Philippe Nuel dont le cabinet souffle cette année ses 20 bougies. L’architecte-designer, qui cultive le sens du détail et aime créer des atmosphères, a récemment transformé la piscine Molitor en hôtel 5 étoiles estampillée MGallery (groupe Accor) en respectant son caractère street-art. Son travail au so chic Cinq Codet (7ème arrondissement de Paris) peut-etre considéré comme une leçon de création hôtelière.

cures-marines-de-trouville-salon-buren33 trouville-cures-marines-chambre-spaluxetv33 trouville-cures-marines-detail-fresque-chambre-spaluxetv33

L’hôtel que nous avons visité avec Jean-Philippe Nuel (voir vidéo) dispose de 103 chambres dont 16 suites, un institut Thalassa Sea & Spa, un restaurant, un bar et 6 salles de réunion.

trouville-cures-marines-bar-spaluxetv trouville-cures-marines-detail-bar-spaluxetv33 

Les codes chromatiques revisitent les paysages balnéaires chics, les « traces » de l’ancien bâtiment (fresques, pierres, meubles, fondations) sont intégrées au design clair et aérien. Sur les murs, les extraits de livres d’écrivains ayant vécu à Trouville témoignent d’une volonté d’intégrer la ville à l’hôtel.

Trouville-cures-marines-piscine-spaluxetv

Le spa comme les autres espaces rend hommage à l’esprit de la « Reine des Plages ».

À la thalasso, l’architecte revisite l’esthétique originelle des bains de mer. On retrouve les codes chromatiques de l’hôtel : rayures verticales bleues et blanches dans le basin d’eau de mer chauffée et son parcours marin, photos de baigneuses etc …

trouville-cures-marines-deco-spa2-spaluxetvcures marines de trouville acueil

Jean-Michel Nuel voulait aussi « coloniser » les volumes des fondations. Il a travaillé les chapiteaux et les voûtes pour créer une atmosphère mystérieuse. L’espace s’étend sur trois niveaux. Le visiteur qui y chemine découvre une multitude de détails.  

Les soins.

trouville-cures-marines-douche-spaluxetv trouville-cures-marines-douches1-spaluxetv33

La carte des soins propose pour le visage des traitements anti-êge Filorga avec selon l’humeur ou l’état de la peau un recours à la cryothérapie et/ou à la luminothérpie. Les praticiennes utilisent les protocoles Gemology aux pierres précieuses et semi-précieuses pour le  visage et le corps. Le palace offre des modelages sous affusion d’eau chaude et de sérum marin riche en oligo-éléments. Pluie d’eau calmante, hydrothérapie dans un bain marin, gommages et enveloppements … sont bien sûr au programme.

La respirologie. 

trouville-cures-marines-respirologie2-spaluxetv trouville-cures-marines-jetc3a9e-splauxetv3356

Au top des techniques de lâcher prise, la respirologie. Il faut apprendre à respirer. Le thérapeute commence par des techniques de Qi Gong sur lesquelles il greffe des mouvements : l’archer, le bambou qui flotte au vent, l’aigle qui prend son vol. En faisant correctement circuler l’air entre le sternum, les poumons et le ventre on parvient à respirer par l’ensemble du corps grâce au jeu des muscles.

On se sent encore plus léger pour une ballade sur la plage avec « Chanson » dans la tête.

PAD : noces de porcelaine dans un salon parisien

In art, design on mars 30, 2016 at 11:46

 

arbre-accueil-pad-spaluxetv

Un arbre accueille les visiteurs du PAD

Il pleut sur les Tuileries.

Les 69 galeries présentent au Paris Art Design (PAD) bourdonnent au chaud sous leur grande tente blanche.

Clin d’oeil ? Esprit facétieux ? Touche décalée ? C’est une créature végétale, un arbre de Pierre Chapelle, qui accueille les visiteurs aux vingt ans de ce salon dédié à la « haute décoration ».

Les stands se jaugent. Pour mettre en scène la thématique 2016, « le salon parisien », les uns jouent la carte de la sobriété (Torri et ses éléments de mobilier clairs et dépouillés) d’autres celle de l’imaginaire (l’univers « primitif » de la galerie Flak, « animal » de Dumontel, « spirituel » de Li Chen chez Minet Meranda), d’autres encore parient sur le king size (le « mur de lumière » de  François Chapuis chez Yves Gastou, le vitrail de Jacques Le Chevalier à la galerie Jacques Lacoste …) car, comme à chaque édition, des prix sont en jeu.

Des prix mais pas seulement.

Pour ces noces de porcelaine, les participants ont sorti de très belles pièces : Campana chez Carpenters workshop Gallery, Lalanne chez Jean-David Botela …

Deux atmosphères imprègnent ce « salon parisien ».

La première est mystérieuse, organique, froide : les consoles de marbre brisé de Gérard Kuijpers, les meubles de bois scarifiés par Denis Milovanov chez Armel Soyer, le buffet en pyrite de fer conçu par Kam Tin chez Rapin, la table basse faîte de marbre éclaté et de cuivre osé par Ben Storm chez l’Éclaireur …

L’autre dégage chaleur, voyage, douce extravagance. Le stand commandé à David Sudaca et Thierry Mérillou par le PAD est en un exemple. Les architectes ont créé un monde bohème chic mixant création contemporaine et matériaux bruts (structure de bois, cordes, tissages …). Les luminaires aux têtes de méduses, l’artisanat des frères Campana, certains bijoux de la galerie MiniMasterpieces, … en apportent d’autres illustrations.

photo blog 2

LES PRIX Le jury, présidé par Jean-Michel Wilmotte, a décerné : Le prix du Stand à la galerie Franck Laigneau.

Laigneau-1 Le prix des Arts Décoratifs du XXème siècle au vitrail de Jacques Le Chevalier sur l’espace Jacques Lacoste.

photo prix arts déco

Le prix du Design Contemporain  à la table InVein de Ben Storms présentée par la Galerie L’Éclaireur qui exposait au PAD pour la première fois.

Leclaireur-1

Le Prix Paris Art et design, mécéné par Moët Hennessy permet pour la huitième année consécutive une donation aux collections des Arts Décoratifs :  Obrazek, la pièce unique en verre taillé d’Oldrich Pliva (Galerie Clara Scremini).

prix-du-pad  

PAD / Jardins des Tuileries Entrée 234 rue de Rivoli Face à la rue de Castiglione 75001 Paris

 

Jeudi 31 Mars – Dimanche 3 Avril 11H-20H Nocturne – Vendredi 1er Avril 11H – 22H Dimanche 3 Avril 11H-18H 

pad-fairs.com

Le Normandy Barrière rouvre ses portes

In architecture on mars 29, 2016 at 8:02
hotel-le-normandy-barrière-deauville

Le Normandy Barrière

 « Chabadabada Chabadabada … »

En 1966, « Un homme et une femme » de Claude Lelouch remporte la Palme d’or du Festival de Cannes. La distinction auréole l’hôtel Le Normandy Barrière qui y jouait la guest star.

Star, il l’était déjà.

Ouvert en 1912, le plus ancien palace de la côte normande avait conquis Gabrielle Chanel qui y implanta une boutique un an plus tard. Des générations de célébrités y ont séjourné par goût ou pour « affaires » et le Festival du Film de Deauville y attire une clientèle vipissime.

De style anglo-normand, le vaste bâtiment aux allures de manoir -colombages vert pastel et damiers de pierre-, a été rénové à plusieurs reprises notamment par l’iconique Jacques Garcia.  

Depuis sa fermeture en novembre 2015, ce sont de nouveau un homme et une femme qui métamorphosent « l’âme » du groupe Barrière. Objectif : faire chavirer notre coeur. Coût de la romance : 20 millions d’euros.

Cet homme et cette femme se nomment Nathalie Ryan et Alexandre Danan.

Architectes de renom Alexandre Danan prend en charge la cuisine et Nathalie Ryan s’occupe de l’hébergement.

Directrice architecture de la Maison Dior pendant plus 10 ans, Nathalie Ryan  a créé une agence, Kirei Studio, qui a fait ses preuves dans la décoration d’hôtels et de restaurants haut de gamme, de boutiques et de résidences privées selects, en France et aux Etats-Unis. Elle débute sa collaboration avec le Groupe en 2010,  en imaginant la Suite Dior de l’Hôtel Barrière Le Majestic Cannes. « Pour Le Normandy, c’est la même finesse qui la motive : respecter et conserver l’âme historique des bâtiments, avec leurs codes, leurs caractères, en insufflant un décor d’aujourd’hui » affirme le Groupe.

La toile de Jouy, aussi emblématique de l’hôtel que les colombages, sera modernisée et déclinée selon les chambres en vert, beige, orange, bleu et rouge L’entrée dans une nouvelle ère se fera « avec des tissages légers, unis ou structurés qui viendront orner le mobilier créé spécialement par la décoratrice. Pierres blanches, mosaïques argentées et meubles vasques en acajou rajeuniront par ailleurs les salles de bain, pour des instants de détente idéaux« .

Notons qu’en 2015,  la créatrice avait  déjà décoré la Suite Présidentielle ainsi que 76 Chambres. Last but not least, elle avait designé « la Suite Anouck Aimée »- devenue plus tard « Un homme et une femme »- . Les motifs de la toile de Jouy originale du film constituèrent la ligne force de la création. Des motifs stylisés afin de restituer l’atmosphère du long métrage.

normandy-barriere-suite-un-homme-et-une-femme-4-1170x500

Suite « Un homme Une Femme » Hôtel Le Normandy Barrière

 Le Normandy devrait rouvrir le 29 avril 2016 avec un spa.

On attend de voir si le swag fera chabadababada.  

http://www.hotelsbarriere.com/fr/deauville/le-normandy.html

Versailles : un hôtel près de l’Orangerie

In #Versailles on août 17, 2015 at 7:13
Orangerie du Château de Versailles/ www.all-free-photos.com

Orangerie du Château de Versailles/ http://www.all-free-photos.com

L’Établissement public du château de Versailles a lancé un appel d’offres pour la transformation en hôtel d’un ensemble de trois bâtiments longeant le Parterre de l’Orangerie, a indiqué lundi la direction de l’établissement, confirmant une information du Journal du Dimanche (JDD).

Situés en prolongement de l’aile du Midi, le Grand Contrôle, le Petit Contrôle et le Pavillon des premières cent marches, représentant une superficie totale de 2.800 m2, sont inoccupés depuis 2008.
Selon le projet, l’accès de l’hôtel sera extérieur au parc, rue de l’Indépendance américaine, mais une partie des chambres donnera sur l’Orangerie.

Selon l’appel d’offres publié il y a une quinzaine de jours, la rénovation de la toiture et des murs représente un investissement évalué entre quatre et sept millions d’euros, auquel viendraient s’ajouter quatre millions d’euros pour l’aménagement intérieur.
La concession est accordée pour 60 ans.

« Cette démarche, souligne-t-on de source proche de la direction du domaine de Versailles, s’inscrit dans la politique de rénovation et valorisation des espaces et d’implantation d’activités économiques dans les monuments historiques, définie depuis plusieurs années par le ministre de la Culture et le secrétaire d’État au Tourisme ».
Le groupe AccorHotels, qui participe à l’appel d’offres selon le JDD, a confirmé son intérêt à l’AFP. « Ce qui serait surprenant, c’est qu’on ne fasse pas partie des groupes qui soumettent un projet. A partir du moment où vous êtes numéro un sur un marché, c’est logique qu’on soit dans la course », a indiqué un porte-parole.

Hôtel Le Grand Contrôle/ Versailles

Hôtel Le Grand Contrôle/ Versailles

Un projet de transformation du Grand Contrôle (les finances royales) en « hôtel de charme » de 23 chambres avait été annoncé en 2010 par l’ancien président du domaine Jean-Jacques Aillagon. Une concession pour une durée de 30 ans avait été accordée à une société privée, Ivy International, qui avait finalement renoncé.

Construit par le grand architecte Jules Hardouin-Mansart (par ailleurs créateur des Invalides) , le Grand Contrôle a servi au contrôle général des finances de 1723 à la Révolution, d’où son nom, et abrité de grands personnages comme Turgot, Calonne, Lomenie de Brienne, ou encore Necker.
Affecté au ministère de la Guerre au milieu du XIXe siècle, il a notamment été utilisé comme mess des officiers avant d’être restitué récemment à l’établissement public du château de Versailles.

Jules Hardouin-Mansart architecte de l'hôtel du Grand Contrôle et de bon nombre de réalisations du château de Versailles

Jules Hardouin-Mansart architecte de l’hôtel du Grand Contrôle et de beaucoup de réalisations du château de Versailles

AFP

Estonie : manoir de Pädaste éco-élégance

In #luxurytravels, #voyages de luxe on août 14, 2015 at 2:03
Le manoir-spa de Padaste/Estonie

Le manoir-spa de Padaste/Estonie

VIDEO : https://vimeo.com/71762422

Le manoir de Pädaste reflète l’histoire de l’Estonie comme son spa qui propose des soins locaux et surprenants. Le tout au bord de la Baltique.

Une île et des forêts. Des forêts et des manoirs.

Voici Muhu. L’une des trois principales îles d’Estonie qui en compte plus de 1500. Ici, comme sur le continent, règnent l’eau et le bois. Deux éléments sans doute adorés des autochtones. Les premiers habitants appartenaient à un peuple finno-ougriens aux croyances païennes. Il furent défaits par les chevaliers teutoniques en mal de croisade. Ces moines soldats étaient soutenus par des marchands que l’insécurité des grandes routes commerciales devaient rendre hypocondriaques.

Au spa de Pädaste, on vénère le feu, l’eau et les produits insulaires.

Après la case vestiaire, la cliente est invitée à se détendre devant la cheminée où crépitent bûches de pins et de hêtre. Branches et feuilles sèchent sur des reposoirs. L’austérité des murs, l’élégante simplicité des meubles, la cheminée et le sofa créent une atmosphère douillette mêlée d’un voyage dans le temps.

Matelas d'eau et enveloppement d'herbes locales/ manoir de Pasdasta /Estonie

Matelas d’eau et enveloppement d’herbes locales/ manoir de Pasdasta /Estonie

Nous sommes dans un manoir comme il y en a des milliers en Estonie. Un manoir où les seigneurs germano-baltes résidaient, administraient le pays et récoltaient le travail des serfs. Dans le couloir du spa, les portes sont baptisées du nom de grandes figures de la noblesse.
Alors que la cliente se détend, Leela, la spa manager, prépare le soin choisi. En l’occurrence une crème au lait de chèvre, incontournable, et aux huiles essentielles. La règle est stricte et aucune dérogation permise. Tous les traitements sont faits avec des produits locaux.
Très écolo comme démarche. Pas de transports et des achats chez les petits producteurs de l’Ile. De plus, on découvre des traitements originaux. Pendant une heure, l’un des quatre thérapeutes va masser la bienheureuse à l’aide de ce mélange, de crème et d’huiles essentielles, riche en éléments hydratants et nourrissants. Le massage est suédois. Presque local. La Suède étant une voisine scandinave qui a occupé le pays au 18ème siècle. Allez, sans rancune. Et puis le massage suédois est connu pour ses vertus drainantes et décontractantes. Un bonheur pour les tissus endoloris et les nœuds de stress.

Détente au bord de l'Adriatique / Manoir de Padasté/Estonie

Détente au bord de l’Adriatique / Manoir de Padasté/Estonie

L’Ile de Muhu, à 2 heures et demi de Tallin, ferry compris, compte 1400 habitants dont beaucoup de fermiers et de petits producteurs. Les bains, soins traditionnels, respectent aussi la règle du « local ». L’essentiel des ingrédients proviennent des villages voisins. Coquelicots, luzerne, miel, fleurs et herbes des champs macèrent une heure dans l’eau chaud afin d’en extraire les éléments actifs.

Une fois installée sur le lit, la « baigneuse », prise en sandwich entre deux couches d’herbes, sent la rude couche se transformer en un lit d’eau. Relaxation ! Le bain dure 30 mn. Parmi les versions proposées, la « céréales-bière » a notre préférence. Même si, couvert de produit, on ressemble à un petit déjeuner.

Bref rappel : la bière ou cervesa vient de Cérès, la déesse de la moisson et Vis, la force. Elle est riche des éléments qui la composent : les céréales.

Manoir de Padaste/Estonie

Manoir de Padaste/Estonie

Le Manoir reflète l’histoire du pays
Le temps se dégage, L’occasion de découvrir le parc du Manoir. Un parc de 7 hectares enveloppé par un domaine de forêts et de prairies trois fois plus étendues. Les invités des barons devaient apprécier cet espace de chasse ainsi que les promenades équestres. Aujourd’hui, les écuries qui abritaient les attelages sont devenues des chambres. On les distinguent facilement grâce à leur arche.
Le bâtiment central néo-gothique, est fait de granit venu de Finlande et de dolomite, une pierre locale. Datant du 14 ème siècle, le manoir a été offert à une famille allemande par le roi du Danemark au 16 ème siècle puis transformé en maternité pendant la période soviétique pour finir à l’abandon. Il renaît dans les années quatre-vingt quand les nouveaux propriétaires décident d’en faire un hôtel 5 étoiles. Le manoir ouvre en 2008. Le fil directeur de la décoration est clair : intégrer les différentes influences historiques et en faire ressortir la simplicité. Les antiquités – meubles, tableaux ou tapis – cohabitent dans une beauté luxueusement dépouillée. Que ce soit dans l’entrée, au bar, dans la salle de billard. Idem pour le restaurant réputé qui propose une cuisine estonienne et pour le cellier.

Flagellation aux feuilles de bouleaux
Retour au spa. Outre les traitements, il propose un parcours chaud-froid et un sauna.
Rien d’étonnant compte tenu de la proximité de la Scandinavie où l’on va au sauna comme un Français boit un café. Après une période de sudation, qui ouvre les pores de la peau et débarrasse des toxines, une petite exfoliation. Avec du sel. Proximité de la mer oblige. Rinçage et application de miel pour hydrater un épiderme nettoyé en profondeur. Dans le sauna, on se frappe le dos avec des feuilles de bouleaux pour activer la circulation sanguine. Doucement quand même. Pas de torture.
Phase finale : immersion dans une eau à 3 °. Allez un effort. On pense très fort : le mini choc thermique booste l’organisme.

Mer Adriatique / Estonie

Mer Adriatique / Estonie

Et il y a l’après. Lové dans une couverture, on rêve. A l’abri. Au bord de la Baltique. Là où tout est sérénité.

Site: http://www.padaste.ee/

L’Élégance du Papillon : Le Mandarin Oriental Paris

In fashion, guerlain spa, Hôtel/Palace/Paris, Livestyle, luxury, Mandarin Oriental Paris, massages, Spa on juin 25, 2015 at 8:25
mandarin oriental pool

mandarin oriental pool

mandarin oriental spa

mandarin oriental spa

mandarin oriental pool

mandarin oriental pool

Voyage onirique au #Mandarin Oriental de Paris entre hommage aux divas créatrices et esthètes des années 30 et magie d’un ballet de papillons en ombres chinoises.

POUR VOIR LA VIDÉO CLIQUER SUR LE LIEN Ci-DESSOUS

https://vimeo.com/131556980

Vertige, pas le vertigo du maître du suspens, mais celui d’un papillon égaré au huitième étage d’un palace, dans une suite immense et claire, aux lourdes tentures chaudes, aux vastes baies qui restent closes.

La liberté passe par le chemin des terrasses qui donnent sur le Paris de la mode et des arts. Un dernier tour pour saluer le design qui célèbre les divas créatrices et esthètes des années 30 (Chanel, Schiaprelli) et le papillon plonge vers le patio aux 100 espèces, caresse d’une aile les feuilles du mur végétal, goûte la fraîcheur de la chute d’eau et se pose sur un camélia.

C’est ici que les humains déjeunent ou se détendant entre bar et restaurant gastronomique.

La papillon a appris à connaître leurs usages.

Mais voilà que ses antennes frémissent.

De curieux congénères de cristaux et de verre scintillent près d’un plafond de feuilles d’or, d’une sculpture en forme d’homme-horloge. D’autres dorment sagement dans des niches précieuses. Des spécimen bien étranges peuplent  ce lobby exotique. Des papillons voyageurs sans doute venus de lointaines contrées.

En suivant de vitrine en vitrine la vie de ses condisciples murés dans leur éclat, le papillon parisien rejoint une cascade qui bouillonne dans un grand bassin. La lumière est tamisée comme un coucher de soleil pluvieux. Les humains appellent ce lieu : spa. Ils y viennent pour des caresses -les massages- des bains, pour se reposer et se sentier bien.

Tiens voilà des abeilles. Où sont les fleurs à butiner ?

Puis il les voit. Ils volent, ils sont vivants, ils dansent. Les papillons, d’autres papillons. Ils apparaissent et disparaissent sur le mur près du bassin.

Mais où vont-ils ?

Nulle part.

Ce sont des ombres chinoises, des papillons fantômes à la grâce envoûtante.

Une valse d’ailes plus tard, le papillon s’arrache à la magie du ballet. Il effleure quelques pétales de pivoines et s’envole vers les Tuileries.

Spaluxe.tv All rights reserved

The Telfair Spa / Mauritius : sophisticated jungle style

In Beauty, Design, Hotel/ Palace, luxury, reportage, Spa, Travel on juin 14, 2015 at 12:24

spaluxetv-spa-design-mauritius

Sweet stay and video shooting in Mauritius.
Enjoy some pics of the 2000 m2 spa, its coco massages and its colonial style !

spaluxetv-massage-villa-mauritiusspaluxetv-massage-mauritius

Jaccuzi, relaxing area and feet coco treatment place

spaluxetv-spa-jacuzzy-mauritius

Baths and elements of style/ Le telfair spa

spaluxetv-spa-bath-mauritius

After the flower & essential oils bath, a relaxing moment

spaluxetv-massage-room-mauritius

Enjoy a little bouddha blesses you

spaluxetv-spa-bouddha-mauritius

Thermes de Vals : moments de grâce !

In photography, thermes et spas on juillet 27, 2012 at 12:38

Thermes de Vals : moments de grâce

Un Top Model (Laeticia Casta) saisi par la photographe des stars (Dominique Issermann) dans des thermes conçus par un architecte renommé (Peter Zumthor) le tout sous le signe de l’Émotion.  C’était à la MEP (Maison Européenne de la Photographie).

Lire l’article

http://www.spaluxe.tv/thermes-de-vals-moments-de-grace.html