spaluxetv

Posts Tagged ‘design’

DDAYS 2016 sous le signe de Taïwan et du végétal

In design on septembre 6, 2016 at 12:02

Spaluxe.TV Blog

ddays-taiwan-design-papier-spaluxetv

L’édition 2016 des DDay’s a célébré la maison-mère où se déroulaient une série d’événements dont les propositions de designers taïwanais à l’honneur cette année. Le Musée des Arts Décoratifs, en collaboration avec le Centre culturel de Taïwan à Paris, a ainsi accueilli des expositions sur l’art très populaire du papier sans cesse réinventé par des designers comme Hsin Hsin et ses offrandes ou par des artistes comme Hsin-Fu Hung dont les oeuvres nous happent dans une bulle onirique.Taiwan-DDays-spaluxetv  

Le 24B relayait ce « spécial Taiwan » en proposant « Bamboos Wearables » axé sur le travail contemporain du bambou notamment en matière de bijoux. La galerie présentait par ailleurs les créations de jeunes designers issus d’écoles taïwanaises réputées.

ddays-taiwan-chiao-yi-bijoux-spaluxetvddays-bamboo-wearables-spaluxetvddays-2016-taiwan-spaluxetv

Outre Taïwan, Le Musée des Arts Décoratifs a accordé une place majeure aux artistes-designers de lumière. Daan Roosegaarde est une référence. Le Néerlandais ne considère pas le lumière comme un éclairage, mais comme une matière…

View original post 244 mots de plus

Publicités

Planning panaché pour WE pluvieux

In lifestyle, week-end on juillet 1, 2016 at 10:55

jean-gabriel-lorieux.spaluxetv

La météo reste incertaine pour le WE.

Alors fenêtre ouvertes ou fermées, lors d’une averse ou d’un grain nous en profiterons pour

 

Lire

Le concept store l’Éclaireur dédie une exposition à une star de la photo de mode, Jean Daniel Lorieux. Cinq clichés de l’artiste sont habilement mis en scène parmi les « objets » (robes,  artisanat d’art ou design) présents dans le It magasin.

Depuis ses débuts, dans les années 70, Jean-Daniel Lorieux a toujours mené ses models au « clic sensuel ». De Claudia Schiffer en passant par Isabelle Adjani ou Jacques Chirac il a shooté un joli lot de people. Ces clichés sont parus dans les plus grands magazines (Vogue, L’Officiel) et ont animé les campagnes de Dior, Céline, Lanvin.

Nous allons nous délecter de « Sunstroke » et de « Écran Total » qui rassemblent ses photos les plus célèbres sous le signe du Glam & Sunshine.

 

Écouter

LP160-la-boite-concept-spaluxettv

Écouter un classique d’Iggy Pop qui a extasié le public du grand Rex en mai, un album de Sigur Ros que l’on attend les bras tendus à Saint Cloud pour le festival Rock en Seine, un mix de Les Jumeaux Brice et Régis aka William Wilson Doppelganger qui vont prendre la direction artistique du Flow …

Tout cela sur le LP 160, un bijou de design et d’acoustique signé par la Boite Concept. Ce meuble en chêne massif et cuir est doté d’un amplificateur avec entrée phono (pour la platine intégrée) ainsi que de huit haut-parleurs. L’environnement acoustique permet d’écouter en haute résolution les sons de disques et de vinyles comme de tablettes ou de smartphones. Une place est même prévue pour votre ordi. Malin, non ?

 

Écrire

Lassées par la palette d’un ciel de gris et de blancs ou/et inspirées par un groove, un loup bowieen, un strike de mannequin des années 70, nous prendrons peut-être la plume. Une plume voyageuse qui nous mènera sur les bords du Lac Léman écouter des mots bleus. Bleus à l’image de l’eau et du dernier stylo Caran d’Ache.

caran-dache-le-leman-bleu-spaluxetv

 

Boxer 

Et hop entre deux ondées, nous irons courir puis réviser quelques mouvements de boxe thaï avec notre coach préféré Christophe Guyoton (voir notre article : la boxe ex caetera)

 

BowieUnseen                             

Quelques « outché » et une douche plus tard, cap sur une expo, une expo surprenante. Celle que la galerie Artube consacre à l’iconique David Bowie, disparu le 10 janvier 2016. Sur le site on découvre une série de clichés inédits du chanteur britannique réalisés par le célèbre photographe Markus Klinko. On a hâte !

unseen-bowie-et-les-loups-spaluxetv

Unseen-David Bowie-Markus-Klinko-spaluxetv

 

 

1. Jean-Daniel Lorieux, l’Éclaireur du 24 mai au 5 juillet, 10 rue Boissy d’Anglas 75008 Paris.

Jean-Daniel Lorieux, « Sunstroke » et « Écran Total » … un peu partout sur les sites de vente en ligne.

2. LP I60 : meuble/ bureau acoustique en chêne. Prix  2 850 E

3. Stylo plume bleu Léman Caran d’Ache Corps de laiton de large diamètre avec laque précieuse bleu nuit mat, attributs argent rhodié 10 micros, agrafe articulée sur ressort, plume en or 18 carats (750°/°°) totalement rhodiée. Prix 588 E

4. « Bowie Unseen » by Markus Klinko, galerie Artcube 9 place Fürstenberg 75006 Paris.

 

Odile Vilain : la peau lisse

In beauté, design, massages on mai 22, 2016 at 1:35

odile-vilain-portrait-spaluxetv

Sur la porte en bois d’un immeuble cossu une plaque blanche indique « masseur kinésithérapeute ». Un mot qui renvoie à  des images de professionnalisme et de décor sommaire.

Surprise. Odile Vilain, diplômée en physiothérapie et en esthétique est fan de luminaires et d’objets design en tout genre.

Son cabinet s’ouvre sur un couloir noir et blanc au plafond habillé d’une lampe aux multiples pendants. Le paravent japonais plissé indique le chemin de la salle d’attente. À deux pas du canapé, un meuble porte des pièces d’Ettore Sottsass, de Piero Fornasetti et un vase Vallauris.

La praticienne, une blonde solide et souriante, s’avance et, devant nos yeux ravis, demande « Vous aimez? Mes parents étaient collectionneurs. J’aime aussi beaucoup le design. Ce cabinet est un endroit qui me ressemble« .

portrait-odile-vilain-spaluxetv

Titulaire d’un BTS en esthétique et diplômée en kinésithérapie, cette ancienne créatrice beauté chez Yves Saint-Laurent décide, après un cancer, d’ouvrir un lieu où pratiquer ce qui lui plaît véritablement.

Depuis 2013, elle accueille une clientèle d’actrices et de femmes d’affaires qu’elle prend en charge à un triple niveau. Le suivi minceur, les soins du visage et la posture.

« J’insiste sur la nécessité d’une reconnection douce avec l’activité physique. Il faut éviter de tirer sur un corps déjà trop fatigué par le travail » explique Odile vilain « Je commence par conseiller de longues marches et par recadrer mes clientes sur les grands principes de nutrition« .

La deuxième spécialité, l’évolution du corps dans l’espace, couvre plusieurs domaines notamment l’attitude au bureau. « Il faut absolument corriger sa posture devant l’ordinateur, travailler jour après jour à rectifier sa position afin de maintenir le dos droit. Mais aussi, fait moins connu, prendre conscience du fait que la mâchoire tend à s’avancer lorsque l’on est assis devant sa table de travail. Ce déplacement de la mâchoire crée une tension des cervicales dommageable pour le dos » explique la praticienne.

Quant au massage du visage, il est essentiel puisque « la peau est de la base de la beauté« . Odile ne tolère aucune machine dans son cabinet. Pour elle seule la main peut saisir les besoins d’un visage. « La vie ce sont des tissus qui glissent. Un tissu bloqué indique que quelque chose dans le vécu de la personne ne va pas. Le but du massage est de débloquer, de lisser les cicatrices« .

Nous nous installons dans un fauteuil Le Corbusier pour ôter nos escarpins. Odile termine de remplir notre fiche. Derrière elle, des chapeaux coniques rapportés d’Asie et une nappe tenture japonaise inspirée de la période Edo.

odile-vilain-lustre-ingo-maurer-spaluxetv

Nous allons allongeons sur le lit éclairé par la douce lumière  d’une lampe Zettel d’Ingo Maurer. L’iconique designer l’a dessinée afin que l’on puisse y attacher de petits messages. C’est ce que font les clientes du cabinet.

La praticienne inspecte la peau et prépare un mélange composé d’huiles essentielles et de crème. « Dans un massage, les actifs sont bien sûr indispensables mais l’essentiel réside dans les mouvements de la main« . Et Odile Vilain a la main solide. En particulier au niveau des mâchoires. « Il s’agit de chasser toutes les tensions qui résultent du stress et/ou d’une mauvaise posture. Ces crispations sont préjudiciables au squelette et donnent un air tendu, préoccupé. En éliminant les blocages, on installe un bien-être visible. Et l’on sait qu’une femme rayonnante attire les regards. » Odile pétrit, pince, presse, lisse, masse sous l’os. Elle pose ensuite un masque de collagène sur lequel elle masse de nouveau. Le masque retiré elle jauge le résultat. La peau, les muscles, tout doit être lisse sous ses doigts.

Le résultat est excellent. Les effets dure 4 jours. L’idéal est de se faire masser régulièrement et de pratiquer l’auto-massage à la maison. « Cela évite que les tissus se figent permettant à la graisse de glisser sur eux et de descendre ce qui alourdit le bas du visage et creuse les joues. Le travail de la main aide aussi à booster le collagène gage d’une mine pulpée« .

salon-de-massage-odile-vilain-spaluxetv  

 

Carole Bouquet comme Isabelle Adjani ont pris un « abonnement ».    

 

 

Odile Vilain

34 rue Tronchet

75008 Paris

T : 01 40 07 12 78              

Keep calm and Wistiki

In nouvelles technologies on mai 8, 2016 at 3:40

wistiki-voila-keep-calm-and-wistiki-spaluxetv  

C’est l’histoire de trois frères étourdis qui perdaient leurs clefs, leurs portefeuilles et parfois même leur chat.

« Fichtre, nous ne devons pas être les seuls » se dirent le centralien et les deux edheciens.

D’études en crowfunding (80 000 E de précommandes) l’appli « Wistiki » vit le jour en 2014. Objectif : gagner du temps et du zen en ne cherchant plus les objets usuels. Fonctionnement : charger l’app, faire l’appointage avec un smartphone et attacher le wistiki au trousseau de clefs …

Success story pour la start up. Distribuée par les grandes enseignes, l’application a été l’objet connecté le plus vendu en 2014-2015.

Wistika Voilà designé par Philippe Starck himself vient de sortir.

Selon les trois frères le nouveau look correspond à une attente des consommateurs. Outre les financements, la campagne de crowfunding a en effet permis de réaliser une étude de marché et de fédérer une communauté d’usagers. Le retour clients pointait un désir de forme adaptée à l’usage (objet long pour les clefs, fin pour le portefeuille …) et agréable à regarder.

Philippe Starck a imposé ses conditions : des matières nobles sinon rien. Sueurs froides chez les start-uppers !

L’histoire finit bien une nouvelle fois puisque l’objet a pu être réalisé. Il est fait d’un corps de métal satiné, d’une antenne en or qui porte à 100 m en champ libre (sans mur) et est protégée par du surlin.

La sonnerie a été pensée pour sonner fort et brasser le spectre auditif du très aigu au très grave. Ce qui est important pour les personnages âgées. Un système de géolocalisation permet de savoir où se trouvent les objets (perdus dans le train, l’avion … où oubliés au domicile). Et si l’on ne retrouve plus son smartphone … on fait sonner le wistiki.

On nous garantie l’appli waterproof, made in France, sans conséquence sur la santé des animaux, autonome pendant 3 ans et recyclable de manière responsable.

 

À quand un Wistiki pour nos bonnes résolutions oubliées ? 😉

 

Wistiki, en exclusivité chez Colette pendant une semaine puis disponible chez tous les grands distributeurs, 49,90 E

Le Comptoir Général : cap sur l’évasion

In #restaurant on avril 30, 2016 at 8:38

le-comptoir-general-paris-deco-spaluxetv  

Aux grandes heures de la colonisation européenne, il y eut les Comptoirs Français de l’Inde, La Compagnie Britannique des Indes Orientales …

Si Le Comptoir Général leur emprunte l’exotisme, la comparaison s’arrête là.

Ouvert en 2009 au bord du canal Saint-Martin, dans le neuvième arrondissement, ces anciennes écuries reconverties en scierie jusque dans les années 70, accueillent 5000 personnes par semaine et affichent un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros par an. Le public est attiré par le côté exotique de l’endroit à la fois bar, boutique, restaurant, galerie d’art et club de musique du monde avec un gros penchant pour l’Afrique.

On ne sait où donner de la tête dans ce drôle d’espace où tout est à vendre … sauf le personnel 🙂 Bref, on ne s’ennuie pas.

En début d’année, pour continuer de piquer la curiosité de ses hôtes Aurélien Lafon, le PDG, a repensé la décoration de l’entrepôt de 800 m2.

  le-comptoir-general-entrée-paris-spaluxetv

Les deux pièces jouent toujours la carte de la brocante du lointain avec des lions empaillés côtoyant un assemblage de machines à écrire, des requins tout aussi empaillés dialoguant avec un jardin d’herbes aromatiques, des palmes de bambou éventail éclairées par des lanternes orientales … La pièce maîtresse de ce renouveau décoratif est une proue de navire où l’on peut danser ou farnienter sur des chaises en profitant du spectacle. Tout en bois vieilli et blanchi, la coque, qui abrite un bar, ressemble à s’y méprendre à une épave. Une épave où fourmillent 1000 poissons-convives chaloupant au son d’un groupe japonais.

1000 poissons prêts à s’échapper vers d’autres rivages.

La programmation du Comptoir Général ressemble à une brochure de voyages. Tous les deux mois les clients sont invités à découvrir une nouvelle contrée, à travers ses plats, ses cocktails ou la projection de documentaires : les Caraïbes en mars, l’Inde en mai, le Japon en juillet, les océans en septembre, la Laponie et le Grand Nord en fin d’année…

le-comptoir-general-paris-lion-spaluxetv  

Last but not least, des découvertes « hors site » sont prévues : rencontre avec un druide, un vampirologue, un fabricant d’huiles essentielles …  

 

À suivre donc …    

 

Le Comptoir Général

80 Quai de Jemmapes

75010 Paris

 

Le coiffeur qui murmurait à l’oreille des cheveux

In #cosmetiques, beauté, coiffeurs on août 8, 2015 at 10:45
Studio de coiffure David Lucas

Studio de coiffure David Lucas

Chez David Lucas tout est beau. Hôtesses et coiffeurs semblent extraits d’un Vogue – un peu dans le mood Abercrombie-, le design est affûté comme une paire de ciseaux, les plantes de la terrasse jouent les bulles d’oxygène. Le salon en L a tout d’un appartement parisien où éclatent et se tamisent des gris et des mauves réchauffés par le bois des parquets. Les bibelots viennent des quatre coins du monde (des puces parisiennes aux villages d’Amazonie). On ne résiste pas à l’agencement d’un perroquet et d’une tête de marbre à belle chevelure, l’un semblant chuchoter un secret à l’autre qui écoute et répond. Cette tête est peut-être celle du très en vogue David Lucas, attentif et bon conseiller.

Salon David Lucas / Accueil avec vue sur la terrasse

Salon David Lucas / Accueil avec vue sur la terrasse

Terrasse au deuxième étage du salon David Lucas

Terrasse au deuxième étage du salon David Lucas

David a commencé sa carrière chez René Furterer l’un des pionniers de la coiffure. La réputation de son premier salon, 20 rue Danielle-Casanova près de la place Vendôme, le place dans le top des coiffeurs de la capitale. La clientèle afflue. Il déménage avec son équipe … à la même adresse mais au deuxième étage. La hauteur distancie. L’atmosphère « retraite », « parenthèse » que donne la cour pavée et fleurie s’étoffe. Le concept « aparté » se précise.

Le salon David Lucas couvre le spectre des prestations coiffure : coupe femme et homme, brushing, coiffure mariée (ou événements), coloration aux pigments botaniques, balayage (simple ou double), lissage brésilien.

David Lucas

David Lucas

Coupe, brushing, balayage, ...l'équipe de David Lucas s'active

Coupe, brushing, balayage, …l’équipe de David Lucas s’active

Mais nous n’avons pas poussé la lourde porte de bois pour une coupe ou une couleur.

Nous sommes venus tester le soin Tokio Inkarami. Soin culte du moment, le Tokio Inkarami est sensé assainir et stimuler le cuir chevelu, redensifier en profondeur les libres capillaires, donner volume et éclat aux cheveux. Comme son nom le laisse supposer, le soin est le fruit de la haute technologie nippone avec une combinaison de 8 kératines et de divers acides animés. Citons la limnanthe, un actif végétal à l’effet gainant durable et le Fullerène qui a le pouvoir de pénétrer profondément sans apport de chaleur.

Design : du 8ème arrondissement parisien aux jungles amazoniennes

Design : du 8ème arrondissement parisien aux jungles amazoniennes

L’accueil est chic et décontracté. En un clin d’oeil, le trench est au vestiaire et un thé fumant nous flatte le nez. Juste le temps de le déguster, ce thé, et de découvrir la cheminée ornée d’une coiffure de guerrier amazonien, les glaces où se mire un flamboyant bouquet d’orchidées pourpres, les poufs invitant à la paresse et on nous mène au Salon des Eaux. Le lieu du rituel. Bonnes surprises, le repose tête du bac est rembourré, le fauteuil masse sans faillir, les pieds sont surélevés. Des bibelots, dont la fameuse tête attentive, habitent l’endroit.

murmures et chiuchotements/ salon David Lucas

murmures et chuchotements/ salon David Lucas

Le rituel compte 5 étapes. Le shampoing doux est suivi par l’application d’une huile sèche à la kératine, sur cheveux rincés. Afin que les principes actifs pénètrent, les cheveux sont drapés dans une serviette chaude. Durée : environ 10 minutes. Après un second rinçage, applications mèche à mèche de plusieurs crèmes à base de kératine. Les mèches sont soigneusement rincées, avant la pulvérisation d’un spray qui referme les cuticules du cheveu. Ensuite, cap sur l’espace coiffure avec ses miroirs, ses tablettes de marbre et ses gourmandises : thé, café, mignardises. Ce sera un brushing très naturel pour nous, merci. Au final : les cheveux ont gagné en matière, ils sont hydratés et gainés des pointes aux racines. Bluffant !

Soin Tokio Inkarami/salon David  Lucas

Soin Tokio Inkarami/salon David Lucas

Soin Tokio Inkarami

Soin Tokio Inkarami

Crédits photos : Spaluxe.tv David Lucas 20 rue Danielle Casanova 75002 Paris Tél : 01 47 03 92 04 http://www.davidlucas.fr

Cayola : mains d’or et écrin de velours

In #soins du visage on août 1, 2015 at 3:44
Cayola Spa Paris/Entrée

Cayola Spa Paris/Entrée

Elle pétrit, tord, lisse.
Pour faire du pain ?
Non, pour apposer son sceau aux tissus.

Sylviane est masseuse depuis 38 ans. Une passion attentive.
« Je n’ai jamais pratiqué deux modelages identiques. Je m’adapte à l’état de la peau des clientes le jour de leur visite. Certaines fois, je m’attarde sur l’ovale, d’autres fois sur les pommettes … Ce qui ne varie jamais est le travail en profondeur des muscles » explique cette praticienne hors pair.

Son dernier poste : Spa manager au Meurice.

Aujourd’hui, elle officie au Cayola.
« Je voulais travailler dans un spa urbain. La rencontre avec Emmanuelle Bourgueil m’a permis de réaliser ce souhait« .

Cayola Spa Paris / salle de soins

Cayola Spa Paris / salle de soins

Le Cayola, au 57 rue de Bourgogne, a ouvert en juin 2014.

La propriétaire a opté pour une architecture d’une sobre élégance tout en lignes droites, angles, soupentes de bois percées ou non de lumière, teintes claires et chaudes.

Il abrite un sauna, un hammam, un poste d’aquabiking, 3 cabines simples, deux cabines doubles, un corner maquillage, beauté des mains et des pieds, une salle de relaxation où l’on déguste une sélection de thés. Pas de point d’eau. Un manque fréquent dans les spas urbains. Dommage.

Au rez-de-chaussée, un mur est réservé à l’ensemble des gammes Valmont et Bellefontaine, les seuls produits utilisés et vendus.
« Je reste dans le luxe explique » souligne Emmanuelle Bourgueil « J’ai dirigé pendant 10 ans le Carl Gustav, l’hôtel de mon père à Saint-Barthélémy. Je ne voulais pas me départir de ce standing« .

Le nom Cayola, vient du mot cailloux, un clin d’oeil à sa Vendée natale.
Le soin signature est d’ailleurs un massage aux galets. Le Cube O2, un traitement qui consiste à oxygéner la peau pour favoriser le renouvellement cellulaire, constitue l’autre spot de l’institut.

Nous avons testé un soin du visage Bellefontaine d’une heure -largement dépassée- avec Sylvianne.

Cayola Spa Paris / Design

Cayola Spa Paris / Design

Le traitement s’est déroulé de manière classique : démaquillage, gommage, modelage, application de sérum et de crème.

Le modelage, lui, ne fut pas un modèle de classicisme.
Nous avions l’impression qu’un millepatte habile et déterminé malaxait le moindre millimètre de notre peau.
Étonnante sensation que cette gym faciale réalisée par des mains infatigables.
Le résultat fut réellement bluffant : traits reposés, repulpés, ovale parfait, teint style retour de villégiature.

« Le secret d’un modelage est dans le ressenti » note Sylvianne qui, outre son expertise en masséters, se veut passagère d’émotions.

Crédits photos Spaluxe.tv

Cayola Spa
57 Rue de Bourgogne, 75007 Paris
01 45 55 69 70
http://www.cayolaspa.fr

Campana : les frères Baroques

In art, Design, fashion, Livestyle, Paris on novembre 17, 2012 at 11:46

L’un, Humberto est avocat.

L’autre, Roberto est architecte.

Les frères Campana auraient pu couler des jours paisibles au Brésil, leur terre natale.

Mais au pays des esprits, le démon du design les happa.

Ils commencèrent par ramasser de petits morceaux de ce qu’offre la campagne : bois, bambou …

Puis, ils récupérèrent les residus de la consommation des hommes dans les favelas et les méga cités comme Sao Paulo dont ils sont originaires.

Une démarche écolo aux couleurs locales qui devint leur signature.
Les frères Campana se sont faits connaitre dans les années 90 avec un siège directement sorti de leur univers : la chaise « vermelha » faite de cordes récupérées et incroyablement emmêlées.

Récupération, collages, goût pour tous les artisanats, baroque « moderne » se retrouvent dans « Barocco Rococo » leur dernière exposition au Musée des Arts Décoratifs de Paris.

Musée des Arts décoratifs de paris
http://www.lesartsdecoratifs.fr/

 

Voir la video sur  spaluxe.tv

 

http://www.spaluxe.tv/campana-les-freres-baroques-musee-des-arts-decoratifs.html

 

Wink Wink of the Day

In Design, fashion, hightech, Livestyle, luxury on août 28, 2012 at 12:45

Wink Wink of the Day

For Bad Girls Only -))
Design by KnuckleCase.
For Bling Girls I think that a Swarovski one is available and for the like « Rich Kids of Instagram » ones I digged up the worlds most expensive phone : a iphone 4 Diamond Rose, 5,000,000 pounds

Voulez-vous voir ma chambre ?

In Design, fashion, Livestyle, luxury, Paris, Spa on août 27, 2012 at 1:45

 ImageImageImage

C’est par ces mots que Juliette Récamier accueillait ses invitées.

Juliette Récamier fut une figure majeure du 18-19ème siècle. Grande amie de Madame de Staël, maîtresse de Chateaubriand, son salon était très prisé. Férue d’art et de littérature elle était également « faiseuse de tendances » dans la mode comme dans l’art de vivre. Voyageuse, par goût et par nécessité, celle qui faisait tourner toutes les têtes, a séjourné à Spa, aux Thermes d’Aix, en Italie.

Le groupe « Paris Hôtels Riche Gauche » lui a consacré un hôtel et un spa. « La belle Juliette » est un bijou qui souffle sa deuxième bougie.
Une porte à peine visible, un escalier argentée, nous voilà au spa.

Le spa évoque une alcôve raffinée où dominent le bleu et le turquoise. On y propose des soins de saisons inspirés de la médecine chinoise et des traitements de beauté basés sur l’acupuncture.

suite : http://www.spaluxe.tv/voulez-vous-voir-ma-chambre.html