spaluxetv

Posts Tagged ‘Inde’

Desi Road : indian fooding sur la Rive gauche

In #restaurant on mars 26, 2016 at 6:30
desi-road-14-rue-dauphine-75006-paris-Jpg

Le Desi Road : indian fooding raffiné

Près du bar, assis sur de petits sofas au ras du sol, un homme une femme d’âge moyen parlent de leur prochain voyage documentaire en Inde.

Le serveur, qui aurait sa place dans une tribu hype, s’approche et dépose sur la table de marbre des tapas indiens.

La femme minaude pour avoir un supplément de « ces irrésistibles mini-épinards ». Elle a raison, ils sont succulents.

De l’autre côté de la salle, de jeunes asiatiques passent commande.

La clientèle du Desi Road -anciennement Yuraraj-  est internationale et hétéroclite. Elle cherche le Desi -prononcez Déssi-, les saveurs du continent sud asiatique. Des variations autour du riz, du curry, du dal, du chapati … servis dans de grands plats ronds, les thalis.  

La carte est signée par le chef Manoj Sharma qui officiait au Cinnamon puis au MG Road, le grand frère du Desi.

Le restaurant de la rue Dauphine est la seconde adresse de la décoratrice  Stéphanie de Saint-Simon après le MG Road du Marais. Ici on fait dans le mobilier éthnique et le parquet de bois brut. Le style néo-colonial est dépouillé mais distille une atmosphère dorée via des luminaires zen et des teintes chaudes.

desiroad

variations autour du dal

Nous avons dégusté les musts du restaurant : un « panu pari » -petits soufflés de pommes de terre garnis d’une sauce au romarin- suivi par un « potato & lamp cake » qui, comme son nom l’indique, est un gâteau de pommes de terre à l’agneau fondant sous la bouche relevé au curry. C’est miam !!! Vint ensuite le tali,  plat indien par excellence et en l’occurrence excellent. Le Desi en propose une version végétarienne et une version au poulet. Sur la table, 6 bols à base de dal de lentilles, une raïta, un nan chatouillent l’odorat avant de réjouir nos papilles raffinées.  

Le Desi Road sert égalementi une série de cocktails épicés et de déserts délectables comme le riz au lait façon Manoj Sharma.

En guise de digestif, nous avons choisi une promenade sur le Pont-Neuf.  

Juste bien !  

Desi Road

14, rue Dauphine

75006 Paris

Entre 30 et 40 E http://www.desiroadrestaurant.com

Publicités

Ti-Puss : trois ans en Inde avec ma chatte

In ti puss trois an en Inde avec ma chatte spaluxetv, ti puss trois ans en Inde avec ma chatte on mars 20, 2016 at 3:01

photo chatte en Inde 2  

Ella Maillard est une grande figure du voyage.

Elle raconte ses aventures dans un livre au langage délicieusement désuet qui évoque un salon de thé du XIXe siècle.

« Ti-Puss trois ans en Inde avec ma chatte » retrace les pérégrinations de cette aventurière stylée et de Ti Puss don d’un de ses maîtres spirituels.

C’est aussi l’histoire d’une amitié qui se construit au fil des jours, des joies et des épreuves. Une amitié d’égale à égale ou presque. L’auteur séjourne en Inde pour progresser dans sa quête de l’éveil. Ti- Puss, la chatte qui vit dans l’instant, est un modèle. Ella Maillart raconte qu’à plusieurs reprises en contemplant les paysages comme le fait sa chatte ou en contemplant sa chatte immobile et totalement habitée par un objectif (attraper un oiseau), elle se retrouve elle-même immergée dans l’extase de l’instant et ne fait donc plus qu’un avec le grand tout.  

Des contreforts de l’Himalaya à la fournaise du pays Tamoul,  le livre, ode à la nature et à l’harmonie universelle, nous fait aussi vivre l’Inde de l’intérieur avec ses couleurs, ses odeurs, son fourmillement.  

« Ti-Puss trois ans en Inde avec ma chatte », Ella Maillart, éditions Petite Bibliothèque Payot Voyageurs.

Shirodhara pics

In massages on août 20, 2012 at 11:47

Shirodhara pics

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Shirodhara

In massages on août 20, 2012 at 11:34
Image

« #Shirodhara is a form of Ayurveda medicine that involves gently pouring liquids over the forehead (the ‘third eye’). It was developed by vaidyas (practitionars of #Ayurveda) in Kerala, India for use in sukhachikitsa (restorative therapy). The name comes from the Sanskrit words shiras ‘head’ and dhara ‘flow’. The liquids used in shirodhara depend on what is being treated, but can include oil, milk, buttermilk, coconut water, or even plain water. » Wikipedia