spaluxetv

Posts Tagged ‘#restaurants’

Salon Equip’Hôtel : focus sur les tendances hôtel-spa, beauté, design

In #hotels de luxe, beauté, design, Spa on novembre 19, 2016 at 7:38
Help yourself : produits vegan chic Tara Smith sur le Stand Ski Total du salon Equip Hotel

Help yourself : produits vegan chic Tara Smith sur le Stand Ski Total du salon Equip Hotel

Le salon Equip Hôtel, qui s’est tenu du 6 au 10 novembre à Porte de Versailles, a accueilli 1 600 exposants dont 20 % venus de l’étranger. Les espaces Beauté, Spa, Déco, Fooding … étaient organisés en quatre pôles (1) eux-même divisés en bulles et capsules tendances. L’ensemble s’étendait sur 3 000 m2 et 3 niveaux. Un monde à explorer.

 

« Testé sur des stars pas sur des animaux »

Le Pavillon 4 faisant la part belle au spa et aux cosmétiques. Les principaux acteurs du secteur étaient présents : des labels comme « Spas de France » au magazine « Émotion Spa » en passant par les équipementiers, les designers et les beauty et spa brands.

Nous avons repéré 4 marques.

« Testé sur des stars pas sur des animaux« , est le slogan accrocheur de Tara Smith la marque londonienne vegan specialisée dans les soins capillaires. Tara a commencé sa carrière de hair stylist il y a 25 ans. Soit plus de deux décennies à accompagner les vedettes du grand écran dans des shootings et les festivals de Sundance à Cannes. Le perroquet emblème est le signe de ralliement des vegan chics. Tara Smith vient de rejoindre le collectif  Ski Total qui rassemble des cosmétiques de niche pointus. Le stand de Ski Total où trônait une baignoire remplie d’échantillons collait parfaitement à l’image chic et décalée du groupe britannique.tara-smith-skitotal-equiphotel-spaluxetv

 

Carole G la Beauté Bienveillante est une nouvelle marque créée par Carole Géraci sur le créneau eco-chic. La marque communique aussi sur la chasse aux ingrédients nocifs pour la santé. « L’Union Fédérale des Consommateurs (UFC) a passé au peigne fin 185 produits cosmétiques du quotidien : déodorant, crème pour le visage/corps, gel douche … et a constaté que sur ces 185 produits, 62 contiennent des allergènes majoritairement de la méthylisothiazolinone » peut-on lire sur le site G-Cosmetic « Pas moins de 101 recèlent également des perturbateurs endocriniens dont 44 sous la forme de méthoxycinnamate d’éthylhexyle, un filtre UV perturbant le fonctionnement oestrogénique et thyroïdien« . Carole a réalisé une liste de 13 ingrédients suspectés d’être toxiques (sels d’aluminium, certains filtres solaires chimiques, parabens, sodium, silicones … ). Ingrédients bien sûr bannis de la composition des produits. La créatrice insiste par ailleurs sur la combinaison d’Effi-actifs (des actifs intégrés à dose maximale) et d’ingrédients naturellement actifs (huiles et baumes végétaux). Nous n’avons pas encore testé les produits donc no comment à propos de l’efficacité. Sur le stand nous avons toutefois constaté que les textures sont légères et pénètrent sans laisser de trace. Une obligation pour une marque qui joue sur la polysensorialité (bien-être émotionnel et physique). G Cosmetic comprend cinq collections signature aux extraits actifs : capucine royale (tonus), rose délicieuse(anti-imperfections), pivoine vertueuse (hydratation), lys majestueux (éclat), orchidée prestigieuse (anti-âge).

dharmazone-equiphotel-spaluxetvContrairement à ce que son nom évoque Dharmazone ne vient pas d’Inde mais de Scandinavie. Lancée en 2007, par une famille suédoise, la marque est certifiée bio par Natrue (une référence) et l’éco-label nordique The Swan. Avoir un minimum d’impact sur la nature et un maximum sur la peau est l’ambition de la société. On aime !

damala-organic-bath-equiphotel-spaluxetvOn connaissait les produits Damana et leur packaging qui évoque des flacons d’officine. On appréciait les textures et les senteurs des lignes bio Neroli et Terre et Soleil à base d’extraits végétaux (plantes aromatiques et médicinales) subtilement parfumés. Sur le stand nous avons découvert une nouveauté : une ligne de bain Bio à l’aloe vera certifiée par ECOCERT et labellisée COSMEBIO. On va vite tester.  

 

Le Studio 16 : déco et design de demain

terrasse-article-equiphotel-christophe-gautrand-et-benjamin-deshoulieres-spaluxetvLe Studio 16 consacré à l’hôtellerie de demain présentait des créations Indoor et Outdoor.

Il s’ouvrait sur une terrasse conçue par Christophe Gaudraud et Benjamin Deshoulières. L’installation reflétait la mutation de nos modes de vie où l’intérieur s’ouvre à l’extérieur faisant du végétal un élément clef de la maison ou de l’hôtel. Dans « Le jardin d’Eden » des paysagistes, une variété de plantes, arbres et arbustes rapportés de voyages se mêlaient au mobilier chiné à travers le mode. Le « stay tuned » était central comme dans l’ensemble des espaces exposés au salon.

Le Lobby de l’architecte Jean-Christophe Nuel était pensé comme un espace social, un lieu à vivre nuit et jour où le bar et les espaces lounge jouaient un rôle central dans un contexte de dématérialisation de l’accueil (check-in/out réalisé en amont avec remise d’une clef flash code, d’ I PAD de navigation dans l’hôtel à l’arrivée).

in-the-room-elizabeth-leriche-equiphotel-spaluxetv

In The Room, d’Elizabeth Leriche -directrice du bureau de style éponyme- aidée par les architectes Guillaume Terver et et Christian Delcourt, se voulait une « parenthèse enchantée sacrée ». Haut lieu de l’intime et du bien-être, cette chambre  était divisée en trois lieux. Le lit concept  – pièce dans la pièce- intégrait une literie exigeante. Le dressing s’adaptait au « nomadime encadré » en proposant des formules à la carte allant du pose-bagage au grand tralala (espace shopping, ouverture de multiples compartiments, design  digne d’une loge de théâtre …). La salle de bains rebaptisée « scènes de bains » offrait une palette de variations autour du bien-être (espace table de massage, corner barbier), de l’intimité (douche en open space ou en huit-clos), de la beauté (coiffeuse de maquillage, miroirs et vasques).

 

Capsule « Chambre Origine » : s’endormir comme un soleil qui se couche

chambre-origine-equip-hotel-spaluxetv

Parmi les capsules, une autre chambre se distinguait. La « Chambre Origine » était positionnée développement durable et nouvelles technologies. Laurent Delporte, influenceur et expert français de l’hôtellerie luxe & digital avait demandé à l’agence W2 de réaliser ce lieu centré sur le retour aux fondamentaux « le bien dormir et le bien s’endormir« . Pour y parvenir, le système d’éclairage intégrait des lumières qui s’estompaient « comme un soleil qui se couche » et un dispositif garantissant le noir absolu (extinction des écrans de veille, des lampes mitoyennes des rideaux …). La « Chambre Origine » se voulait « économe en énergie, bio sourcée, ressourçante » et très connectée.

 

Récompenses : capsules sensorielles et art de la table

Le salon a remis une série de récompenses basées sur les votes d’internautes. Le jury de la capsule Spa et salle de bains a décerné le prix Innov 16 à Skinjet et ses capsules de douches sensorielles inspirées des recharges de café.

Parmi les autres distinctions citons, le Mood art de la table by Christofle, une pièce décorative de forme ovoïde découvrant « un nouveau couvert contemporain, épuré et universel en métal argenté destiné aux dîners impromptus et aux brunchs décontractés« .

La Eat Place

vip-bar-studio-des-chefs-equiphotel-spaluxetvÉquip Hotel a organisé séminaires et tables rondes autour des grandes tendances de l’hôtellerie, du bien-être et de la restauration.

Un exemple : en mode séminaire à l’hôtel, la restauration se doit d’être happy, nomade, surprise, axée sur la détente et le partage.

Trois lieux conçus par Marc Hertricht et Nicolas Adnet donnaient un aperçu des conjugaisons actuelles entre l’art de vivre et l’art des terroirs. À savoir Le VIP et son allée à damier noirs et blancs, Le Bar à la verrière atelier surmontée d’un lustre magistral, le Resto des Chefs ode aux jardins à la française avec ses topiaires et ses nefs végétales.

Plus de 110 Chefs dont -Thierry Marx, Pierre Caillet, Xavier Pincemin, Alain Le Cossec, Marie Sauce, Bernard Leprince – avaient répondu présent.

Le Studio des Chefs fut la grande arène des concours culinaires animés par ces très grands chefs sélectionnés par Châteaux et Hôtels Collection et Le Studio Flair celle de la mixologie.

 

 

http://www.equiphotel.com

 

(1) Technologies et services, Salle de bains § Spa, Décoration, Design § aménagement, Produits alimentaires et équipements.

Publicités

Courchevel : sous Les Neiges du groupe Barrière

In #hotels de luxe, luxury hotels on octobre 31, 2016 at 3:19

barriere_les_neiges_courchevel_spaluxetv

Le groupe Barrière s’installe à Courchevel avec une formule au design très « montagne », deux restaurants de caractère et un  spa de 1000 m2.

La station la plys hype des Alpes françaises compte un nouveau hôtel de luxe : l’Hôtel Barrière Les Neiges. Coût de l’établissement situé sur la piste de Bellecôte : 310 M d’E sur trois ans. À Courchevel 1850, le groupe Barrière parie sur une formule « intimiste » très haut de gamme capable -selon ses dirigeants- de concurrencer les palaces les plus courus tels « Les Airelles » ou « Le Cheval Blanc ».

Un design très « montagne »

hotel-barriere-les-neiges-escalier-spaluxetv

La décoration a été confiée à l’architecte Nathalie Ryan qui avait déjà conçu la suite Dior du Majestic de Cannes. « Nous avions comme objectif de concilier le luxe, la modernité et la montagne » a déclaré celle-ci lors de la présentation presse. Respect des codes donc. « L’escalier monumental qui relie les deux niveaux est fait de boules de neige et de glace pour installer une ambiance éthérée. La pierre, les essences de chêne et de mélèze habillent l’espace proche de la cheminée comme l’ensemble des Neiges. Dans les couloirs, des taches violettes, blanc cassé évoquent les traces des ski dans la poudreuse. Sur le sol de pierre des salles de bains, des pigments de schiste renvoient aux cristaux glacés « . Respect des codes toujours.

ouverture-hotel-barriere-neiges-courchevel-suite-spaluxetv   ouverture-hotel-barriere-les-neiges-courchevel-suite2-spaluxetv

La créatrice a voulu un univers théâtral de bois, de marbre et d’étoffes soyeuses, dépourvu d’éléments statiques et jouant sur les mélanges. Le mélèze se mixe ainsi à l’ébène et au mengé, les cuirs des meubles s’allient à la soie, au cachemire à la fourrure. « Nous avons accordé une attention particulière à la lumière afin de bâtir un cadre chaud, intime et luxueux » précise Nathalie Ryan.

Le plus grand spa de Courchevel et deux restaurants de caractère

  ouverture-hotel-barriere-les-neiges-courchevel-1850-restaurant-spaluxetv ouverture-hotel-barriere-neiges-lounge-spaluxetv

L’hôtel comprend 7 étages, 42 chambres et suites, 2 restaurants (l’un à l’empreinte italo-argentine -le BFire by Mauro Colagreco-, l’autre inscrit dans la tradition de la grande brasserie parisienne -le Fouquet’s Courchevel), un bar doté d’une terrasse extérieure et ouvert sur les pistes, un ski room de 250 m2 en bois et liège signé Bernard Orcel, un cinéma, un Kids corner et le plus grand spa de Courchevel (1 000 m2). Doté de 7 cabines, d’une piscine de 20 m de long et d’un jacuzzi extérieur, il prodigue gommages, soins sur mesure, traitements d’endermologie et de cryogénie. Côté marques, le groupe a retenu Biologique Recherche et Ligne Saint-Barth. Choix judicieux !

ouverture-hotel-barriere-courchevel-spa-spaluxetv

Pour le reste … à voir.  

 

http://www.hotelsbarriere.com/fr/courchevel/les-neiges.html  

Dad : hot dogs on the docks

In Uncategorized on avril 21, 2016 at 12:35

DAD-restaurant-hot-dogs-street-food-cite-de-la-mode-et-du-design-paris-spaluxetv

Le cadre est brut, industriel comme il se doit sur les docks de la Cité de la Mode et du Design.
Des murs couverts de carreaux blancs, de ciment, de grafs constituent avec les gros tuyaux d’aération  les elements of style de l’endroit.
On s’assoit sur des palettes de bois superposées avec option très gros oreillers en lin ou bien on opte pour une table de fer foncé.

Le personnel looké urban minimalist et très accueillant.

Nous sommes chez DAD et ses Terribles Hot Dogs.

L’ouverture de leur premier restaurant de street food est le résultat d’une aventure qui remonte à 2014.

Antoine Barthelemy et Stan Schwab directeur du traiteur Histoire des Sens s’associent pour développer un concept événementiel de hot-dogs à mi-chemin entre le classique américain et le savoir-faire français.

Les deux compères tournent dans les festivals, les salons, les événements et ouvrent un restaurant éphémère sur le Parvis de La Défense où ils servent plus de 5000 clients en 40 jours.

Apparemment la formule plaît.


DAD évoque une figure paternelle centrée sur l’essentiel et ouverte à la vie. C’est rassurant sans être étouffant.

DAD-street-food-hot-dog-veggie-spaluxetv

Bye the way, pas trop lourds les hot dogs ?
Nous avons testé la formule veggie.
Le pain est brioché, toasté, rien à redire, c’est bon. La saucisse se laisse manger mais n’est pas inoubliable.  On ne lui demande pas non plus. Côté garniture c’est roquette, tomates cerises, pickles, oignons frits et confits. Pour la sauce, il faut choisir entre barbecue au whisky, moutarde au miel, moutarde wasabi ou ketchup.
Pour l’accompagnement on opte pour les frites ou la salade,  toujours avec sauce au choix.
On aurait aimé un peu plus de garniture.
Notons que la bière est délicieuse et le dessert que nous avons choisi -un cookie Orco- est fourré de grosses pépites de chocolat … so miam !

Une adresse à noter si l’on a quelque chose à faire au Wanderlust ou si l’on se rend à une expo de la Cité de la Mode et du Design.

 

DAD Hot Dogs – Les Docks

Cité de la Mode et du Design

34 quai d’Austerlitz

75013 Paris

http://www.dadhotdogs.fr

 

Desi Road : indian fooding sur la Rive gauche

In #restaurant on mars 26, 2016 at 6:30
desi-road-14-rue-dauphine-75006-paris-Jpg

Le Desi Road : indian fooding raffiné

Près du bar, assis sur de petits sofas au ras du sol, un homme une femme d’âge moyen parlent de leur prochain voyage documentaire en Inde.

Le serveur, qui aurait sa place dans une tribu hype, s’approche et dépose sur la table de marbre des tapas indiens.

La femme minaude pour avoir un supplément de « ces irrésistibles mini-épinards ». Elle a raison, ils sont succulents.

De l’autre côté de la salle, de jeunes asiatiques passent commande.

La clientèle du Desi Road -anciennement Yuraraj-  est internationale et hétéroclite. Elle cherche le Desi -prononcez Déssi-, les saveurs du continent sud asiatique. Des variations autour du riz, du curry, du dal, du chapati … servis dans de grands plats ronds, les thalis.  

La carte est signée par le chef Manoj Sharma qui officiait au Cinnamon puis au MG Road, le grand frère du Desi.

Le restaurant de la rue Dauphine est la seconde adresse de la décoratrice  Stéphanie de Saint-Simon après le MG Road du Marais. Ici on fait dans le mobilier éthnique et le parquet de bois brut. Le style néo-colonial est dépouillé mais distille une atmosphère dorée via des luminaires zen et des teintes chaudes.

desiroad

variations autour du dal

Nous avons dégusté les musts du restaurant : un « panu pari » -petits soufflés de pommes de terre garnis d’une sauce au romarin- suivi par un « potato & lamp cake » qui, comme son nom l’indique, est un gâteau de pommes de terre à l’agneau fondant sous la bouche relevé au curry. C’est miam !!! Vint ensuite le tali,  plat indien par excellence et en l’occurrence excellent. Le Desi en propose une version végétarienne et une version au poulet. Sur la table, 6 bols à base de dal de lentilles, une raïta, un nan chatouillent l’odorat avant de réjouir nos papilles raffinées.  

Le Desi Road sert égalementi une série de cocktails épicés et de déserts délectables comme le riz au lait façon Manoj Sharma.

En guise de digestif, nous avons choisi une promenade sur le Pont-Neuf.  

Juste bien !  

Desi Road

14, rue Dauphine

75006 Paris

Entre 30 et 40 E http://www.desiroadrestaurant.com