spaluxetv

Posts Tagged ‘#spaluxe’

Dermalogica : testing au concept store

In beauté on avril 23, 2016 at 12:30

dermalogica-skin-bar-spaluxetv

Blanc.

Le concept store de Dermalogica, la marque américaine de soins évolutifs basée sur l’exfoliation, est immaculé. Cela lui donne un petit côté clinique suisse.

L’institut, ouvert en juin 2015, s’étend sur 50 m² et deux étages. À l’accueil, un skin bar où les clientes peuvent tester les produits et apprendre une gestuelle beauté à reproduire à la maison. Un escalier mène aux deux cabines en sous-sol.

C’est Lauren, l’une des six esthéticiennes, qui s’occupe de nous. Nous parlons marques et protocoles. Elle me précise que le concept store parisien est l’unique établissement Dermalogica en France.

La cabine est petite mais dépourvue de pollution à la musique guimauve.

Lauren commence par un Face  Mapping qui analyse chaque zone du visage puis enchaîne par un questionnaire sur la routine de soins et les attentes en matière de traitement.

espace-dermalogica-cabine-de-soin-spaluxetv

Le soin visage d’une heure débute par un démaquillage en deux temps comprenant l’application d’une huile puis d’une crème lavantes. La vaporisation d’une brune antioxydante clôt cette première étape. Pour ce moment du protocole comme pour les autres Lauren utilise de petites éponges. Elle mixe ensuite un modelage et un dermolift LPG. On sent parfaitement la peau se soulever sous la stimulation de l’embout de la machine qui reproduit par ailleurs les pincements jacquets. Indolore mais surprenant. La sensation perdure jusqu’à la pose du masque multivitamines A,C,E et avoine. C’est l’instant olfactif. Le parfum de l’avoine chatouille agréablement les narines. Le tout dure une quinzaine de minutes. Lauren procède ensuite au modelage en insistant sur le contour des yeux et des lèvres et en utilisant de nouveau un complexe multivitaminé A,C,E. Le soin se termine par l’application d’un sérum à l’acide hyaluronique, d’une brume à l’eau de rose et d’une poudre au riz.

Le résultat est efficace. Le visage est lifté et a gagné en fermeté et en clarté.

 

Espace Dermalogica

12 rue de la Forge Royale

75011 Paris

Publicités

Nouveau : Hallucinogène fond de teint transparent

In #soins du visage, beauté, hallucinogène spaluxetv on mars 20, 2016 at 7:40

Packshot_Hallu_tube seul Nom : Hallucinogène.

Ingrédients:  champignon …

Produit : un fond de teint qui n’en est pas un.

Gag ? Pas du tout. Garancia, la marque lancée en 2004 par Savéria Coste, Dr en pharmacie et descendante de quatre générations de pharmaciens, sort une nouvelle texture à la fois BB cream et voile anti-pollution. « Comme pour les autres produits de la gamme nous avons voulu créer une alchimie entre la botanique et la haute technologie » explique-t-elle.

Le côté botanique c’est le Shiitake, le champignon des samouraïs réputé pour sa tonicité, les feuilles de genièvre des hauts plateaux de l’Himalaya censées lutter contre les rides en boostant les kératinocytes et le poivre de Sichuan aux propriétés liftantes.

Le côté high tech c’est, selon l’expert technique de la marque, un film contre  la pollution chimique (gaz et particules) et microbienne via un actif polysaccharidique qui enveloppe la peau et contrebalance par ailleurs l’excès de bactéries due à une mobilisation biologique contre la pollution du film lipidique.

C’est aussi un sublimateur de teint à travers des poudres de lumières. La pollution est éliminée lors du rinçage.

La crème s’emploie après le soin de jour. L’usage d’une poudre de soleil est recommandée pour obtenir un effet structurant.

Nous avons fait tourner le produit. La texture est agréable et pénètre facilement. La crème a un effet matifiant. En revanche, elle n’est pas adaptée aux peaux qui présentent de la rosacée et autres imperfections -ce qui est le lot de bon nombre de femmes (et d’hommes)- car il n’y a pas d’effet couvrance … La solution ? Appliquer Hallucinogène comme base et la compléter par un fond de teint.

Quant aux effets « soin » du produit promis par l’étude effectuée par la marque (diminution des rides verticales au bout de 7 jours), nous verrons à l’usage.  

Ne pas oublier que les miracles sont une denrée rare.

Les Années 80 : l’Insoutenable légèreté

In culture/photo on mars 2, 2016 at 2:15
"L'Insoutenable Légèreté des Années 80" interroge l'époque à travers une mise scène néo-documentaire riche en pastiches, fantaisie, mises en scène et en abîme.

Grace Jones par Jean-Paul Goude Exposition Années 80 Centre Pompidou

 « L’Insoutenable Légèreté des Années 80 » interroge l’époque à travers une mise scène néo-documentaire riche en pastiches, fantaisie, mises en scène et en abîme.              

Les années 80 c’est, au niveau géopolitique, les guerres en Amérique latine, l’invasion de l’Afghanistan par l’ex URSS, la guerre Iran-Irak, la première Intifada, Tian’anmen …

C’est aussi l’apparition d’un tueur inconnu et implacable, le sida. Et la concrétisation d’une menace tacite, celle du nucléaire, avec Tchernobyl.

En France, c’est un virage libéral chez les socialistes, les prémisses de la fin d’un certain État Providence ainsi que celle d’une précarité qui deviendra modèle. Bref l’apparition des « nouveaux pauvres ».

Dans ce contexte, la frénésie festive, le pré bling-bling, le culte de l’apparence peuvent paraître décalés voire déplacés.  

Mais, les années 80 c’est aussi la Perestroïka et le début d’une démocratisation de l’ancienne Europe de l’est : de la chute du régime Caucescu à l’effondrement du mur de Berlin. Les promesses de l’Ouest ne semblent plus inaccessibles. Un l’Ouest où l’individualisme règne sans partage et où la consommation devient cultuelle. Les grandes peurs de la décennie suivante n’y sont présentes qu’en filigrane (chômage, mort, solitudes, mondialisation financière …). Il est encore temps d’être légers, insouciants.  

Les artistes exposés à la Galerie 1 du Centre George Pompidou questionnent les travers de cette période dont certains « vétérans » gardent la nostalgie et que d’autres célèbrent comme un eldorado perdu.

Les trois espaces regroupent une centaine d’oeuvres d’une vingtaine d’artistes européens : des dons que le Centre Pompidou tient à mettre en avant.      

La manifestation fait coexister  artistes stars (Martin Parr, Jean-Paul Goude, Pierre et Gilles …) et créateurs moins connus ou oubliés (Agnès Bonnot, Ellen Carey, …)

Dans les trois espaces on retrouve les mêmes lignes force. Photographes et cinéastes s’affranchissent des codes du documentaire. Ils brisent la frontière peinture/dessin/photo et s’emparent de nouveaux moyens techniques comme le Polaroïd ou les grands formats afin de mieux critiquer leur époque Les thèmes dominants se déclinent : le Décor, les pratiques de Classes, l’Artifice, le Paraître.     Occultation du réel au profit des convenances, mise en question de la société du spectacle …, les artistes théâtralisent le quotidien de la classe moyenne comme de la haute bourgeoisie.

Florence Paradeis donne ainsi à voir une photo qui semble le parfait reflet d’un petit déjeuner familial. « Les personnages sont réels mais proviennent de différents univers. C’est une photo composée qui paradoxalement a des allures de Snapchat » explique Karolina Ziebniska -Lewandowska, la commissaire de l’exposition.

KAREN-KNORR-annees80-centrepompidou

 

Chez  Karen Knorr, la quarantaine de portraits d’amis ou de modèles posant dans des clubs de gentlemen constituent un autre exemple de néo-documentaire qui construit en déconstruisant pour mettre en scène les codes de classes. « Le portrait est là pour codifier, pour donner une définition de soi à la société » ajoute la commissaire.

  AGNES-BONNOT-annees80-centrepompidou

La série de portraits d’Agnès Bonnot reprend la scénarisation de personnages réels mais utilise les nouvelles techniques de l’époque à base de flash, de couleur. Les photos de Martin Parr usent des mêmes procédés.

annees80-martinparr-centrepompidou-spaluxetv-blog  

La dernière des trois salles présentent deux grands formats de Grace Jones par Jean-Paul Goude. On pense à deux signatures festives de l’époque.

Ils font face à un écran qui diffuse « Poison vert », un film expérimentale ou Pascale Ogier est immergée dans l’environnement consumériste des années 80 (objets et meubles design,  parfum).

Les créations de Jean-Paul Goude sont encadrées par un autre grand format où deux personnages aristocratiques jouent aux échecs. Au-dessus d’eux, un tableau figurant un oiseau en habits de notable enfonce le clou de la mise en scène et joue à fond la carte du pastiche.

De l’autre côté, le portrait d’une génération de Henri Hergo : une série de photographies de jeunes gens prises derrière un tissu.

  hergos-années80-centrepompidou-spaluxetv-blog

 

 

Montrer-cacher, apparaître-disparaître, deconstruire-reconstruire, tout est dit.  

 

 

« Les années 80, l’insoutenable légèreté », Centre Pompidou

Du 24 février au 23 mai 2016

De 11h à 19h, sauf le mardi

Tarif : gratuit

Tout schuss tout cool : les nouveaux cocons des neiges 2/ Tignes

In #Tignes on novembre 9, 2015 at 9:06
Tignes

Tignes

À Tignes, on peaufine sport et fête, deux éléments constitutifs de l’ADN de la station.

3 événements à retenir.

Tout d’abord, Tignes célébrera le Backcountry. Ce savant mélange de Freeride, de Freestyle … c’est le concept du Red Bull Linecatcher. En quatre ans comme il est devenu l’une des plus importantes compétitions du freeski mondial.

La fête sera au rendez-vous avec des « francofolies » des neiges en avril et le réveillon pop-rock du Nouvel An.

Last but non least, Tignes est la première station de ski au monde à recevoir la certification Green Globe grâce à la STGM, sa société de remontées mécaniques. Le Green Globe est un label international du tourisme durable. Le label a mis en place 337 normes de certification à travers des indicateurs environnementaux, culturels et de responsabilité sociale.

Suite /Le Taos/Tignes

Suite /Le Taos/Tignes

Côté cocon, l’Hôtel le Taos.
Le boutique-hôtel a ouvert en juin dans un quartier disposant d’un accès direct sur la piste du Lavachet.

Le design fait la part belle aux grands espaces américains par les vues dégagées et panoramiques sur les Alpes et par l’ambiance amérindienne. Les 53 suites aux tonalités minérales rendent hommage au Nouveau Mexique, où se trouve une ville homonyme de l’hôtel.

Suite/Le Taos/Tignes

Suite/Le Taos/Tignes

L’espace bien-être comprend une piscine intérieure, un hammam, un sauna et un spa de la marque biologique Nohèm qui propose des soins sur réservation : gommage hydra-exfoliant à la poudre de riz thaï, modelage détente musculaire suédois …

http://www.hotel-le-taos-com

Estonie : manoir de Pädaste éco-élégance

In #luxurytravels, #voyages de luxe on août 14, 2015 at 2:03
Le manoir-spa de Padaste/Estonie

Le manoir-spa de Padaste/Estonie

VIDEO : https://vimeo.com/71762422

Le manoir de Pädaste reflète l’histoire de l’Estonie comme son spa qui propose des soins locaux et surprenants. Le tout au bord de la Baltique.

Une île et des forêts. Des forêts et des manoirs.

Voici Muhu. L’une des trois principales îles d’Estonie qui en compte plus de 1500. Ici, comme sur le continent, règnent l’eau et le bois. Deux éléments sans doute adorés des autochtones. Les premiers habitants appartenaient à un peuple finno-ougriens aux croyances païennes. Il furent défaits par les chevaliers teutoniques en mal de croisade. Ces moines soldats étaient soutenus par des marchands que l’insécurité des grandes routes commerciales devaient rendre hypocondriaques.

Au spa de Pädaste, on vénère le feu, l’eau et les produits insulaires.

Après la case vestiaire, la cliente est invitée à se détendre devant la cheminée où crépitent bûches de pins et de hêtre. Branches et feuilles sèchent sur des reposoirs. L’austérité des murs, l’élégante simplicité des meubles, la cheminée et le sofa créent une atmosphère douillette mêlée d’un voyage dans le temps.

Matelas d'eau et enveloppement d'herbes locales/ manoir de Pasdasta /Estonie

Matelas d’eau et enveloppement d’herbes locales/ manoir de Pasdasta /Estonie

Nous sommes dans un manoir comme il y en a des milliers en Estonie. Un manoir où les seigneurs germano-baltes résidaient, administraient le pays et récoltaient le travail des serfs. Dans le couloir du spa, les portes sont baptisées du nom de grandes figures de la noblesse.
Alors que la cliente se détend, Leela, la spa manager, prépare le soin choisi. En l’occurrence une crème au lait de chèvre, incontournable, et aux huiles essentielles. La règle est stricte et aucune dérogation permise. Tous les traitements sont faits avec des produits locaux.
Très écolo comme démarche. Pas de transports et des achats chez les petits producteurs de l’Ile. De plus, on découvre des traitements originaux. Pendant une heure, l’un des quatre thérapeutes va masser la bienheureuse à l’aide de ce mélange, de crème et d’huiles essentielles, riche en éléments hydratants et nourrissants. Le massage est suédois. Presque local. La Suède étant une voisine scandinave qui a occupé le pays au 18ème siècle. Allez, sans rancune. Et puis le massage suédois est connu pour ses vertus drainantes et décontractantes. Un bonheur pour les tissus endoloris et les nœuds de stress.

Détente au bord de l'Adriatique / Manoir de Padasté/Estonie

Détente au bord de l’Adriatique / Manoir de Padasté/Estonie

L’Ile de Muhu, à 2 heures et demi de Tallin, ferry compris, compte 1400 habitants dont beaucoup de fermiers et de petits producteurs. Les bains, soins traditionnels, respectent aussi la règle du « local ». L’essentiel des ingrédients proviennent des villages voisins. Coquelicots, luzerne, miel, fleurs et herbes des champs macèrent une heure dans l’eau chaud afin d’en extraire les éléments actifs.

Une fois installée sur le lit, la « baigneuse », prise en sandwich entre deux couches d’herbes, sent la rude couche se transformer en un lit d’eau. Relaxation ! Le bain dure 30 mn. Parmi les versions proposées, la « céréales-bière » a notre préférence. Même si, couvert de produit, on ressemble à un petit déjeuner.

Bref rappel : la bière ou cervesa vient de Cérès, la déesse de la moisson et Vis, la force. Elle est riche des éléments qui la composent : les céréales.

Manoir de Padaste/Estonie

Manoir de Padaste/Estonie

Le Manoir reflète l’histoire du pays
Le temps se dégage, L’occasion de découvrir le parc du Manoir. Un parc de 7 hectares enveloppé par un domaine de forêts et de prairies trois fois plus étendues. Les invités des barons devaient apprécier cet espace de chasse ainsi que les promenades équestres. Aujourd’hui, les écuries qui abritaient les attelages sont devenues des chambres. On les distinguent facilement grâce à leur arche.
Le bâtiment central néo-gothique, est fait de granit venu de Finlande et de dolomite, une pierre locale. Datant du 14 ème siècle, le manoir a été offert à une famille allemande par le roi du Danemark au 16 ème siècle puis transformé en maternité pendant la période soviétique pour finir à l’abandon. Il renaît dans les années quatre-vingt quand les nouveaux propriétaires décident d’en faire un hôtel 5 étoiles. Le manoir ouvre en 2008. Le fil directeur de la décoration est clair : intégrer les différentes influences historiques et en faire ressortir la simplicité. Les antiquités – meubles, tableaux ou tapis – cohabitent dans une beauté luxueusement dépouillée. Que ce soit dans l’entrée, au bar, dans la salle de billard. Idem pour le restaurant réputé qui propose une cuisine estonienne et pour le cellier.

Flagellation aux feuilles de bouleaux
Retour au spa. Outre les traitements, il propose un parcours chaud-froid et un sauna.
Rien d’étonnant compte tenu de la proximité de la Scandinavie où l’on va au sauna comme un Français boit un café. Après une période de sudation, qui ouvre les pores de la peau et débarrasse des toxines, une petite exfoliation. Avec du sel. Proximité de la mer oblige. Rinçage et application de miel pour hydrater un épiderme nettoyé en profondeur. Dans le sauna, on se frappe le dos avec des feuilles de bouleaux pour activer la circulation sanguine. Doucement quand même. Pas de torture.
Phase finale : immersion dans une eau à 3 °. Allez un effort. On pense très fort : le mini choc thermique booste l’organisme.

Mer Adriatique / Estonie

Mer Adriatique / Estonie

Et il y a l’après. Lové dans une couverture, on rêve. A l’abri. Au bord de la Baltique. Là où tout est sérénité.

Site: http://www.padaste.ee/

Les surprises beauté du Spa Valmont Le Meurice

In #spasdeluxe on août 12, 2015 at 7:46

Spa Valmont Paris, crédit photo le Meurice Paris

Spa Valmont Paris, crédit photo le Meurice Paris

En marge des célébrations de ses 180 ans, le Palace parisien organise, depuis début 2015, des événements beauté au spa.
État des lieux et des plaisirs.

Les Nocturnes de la Beauté
En janvier, le Meurice lance « Les nocturnes de la beauté », une série de manifestations mensuelles allant de la méditation à la préparation au ski en passant par la correction des mauvaises habitudes alimentaires ou encore la sophrologie et l’équilibre (voir notre article http://www.spaluxe.tv/le-meurice-les-nocturnes-beaute-by-valmont.html)

A noter : le 8 octobre, le célèbre coloriste Christophe Robin viendra prodiguer conseils et astuces pour préserver une couleur éclatante et/ou retrouver des cheveux sains.

les « Petits Désirs » de Christophe Robin et de Cédric Grolet

« Les Petits Délices » de Christophe Robin et Cédric Grolet/ Le Meurice, Paris

Si une alimentation bio et équilibrée est essentielle, pas question de se priver de petits délices.
Dans son salon (la suite blanche 128/129 du Meurice), Christophe Robin propose à ses clientes des gâteries ultra light, « Les petits désirs », concoctées par le chef pâtissier Cédric Grolet.
La collection inédite de pâtisseries à base de farine de pois chiche est gluten free.
Les mini-bouchées sont des financiers aux fruits de saison avec des couleurs et des saveurs franches : jaune (citron, amande), orange (clémentine, orange), rouge (fraise, framboise), noir (myrtille, chocolat). Saupoudrés de poudre de cacao, de noisettes torréfiées concassées, de zestes d’agrumes ou de grué de cacao, ces minis financiers au coeur fondant et à l’enveloppe croustillante ont un goût de pur bonheur !!!

Escapade Detox

Jardin terrasse du spa Valmont / Le Meurice, paris

Jardin terrasse du spa Valmont / Le Meurice, Paris

Point de salut sans detox, le credo du moment.
En partenariat avec Nubio, le spa du Meurice propose 10 soins Valmont et 5 jours de detox Nubia.
La cure Nubia est composée de 6 jus frais pressés certifiés bio qui remplacent les repas. Elle assure detoxifier le corps, aider à assimiler les minéraux, les enzymes et les vitamines afin de booster l’éclat de la peau.
Les protocoles Valmont s’appliquent au corps et au visage. Si la palette est vaste, les deux tops restent
– le soin visage « Coup d’Éclat », un des soins de la gamme « Time Master » un concentré d’ADN qui accélère le renouvellement cellulaire,
-le soin corps « Sommeil de la Minceur » qui promet galbe, fermeté et finesse.

Monsieur M

Cabine de soin le Spa Valmont/ Le Meurice, Paris

Cabine de soin le Spa Valmont/ Le Meurice, Paris


Last but not least, le spa du Palace a lancé un un rituel 100% homme, le M.
M comme Man.
Toujours avec Valmont, marque qui fait partie de notre top 5, nos men disposent désormais d’un « soin hautement hydratant anti-fatigue et anti-âge spécialement adapté à leur peau« . En une heure, la peau de notre moitié doit retrouvera éclat et tonicité grâce à « des manoeuvres spécifiques contour des yeux et à un modelage liftant du visage »

À SUIVRE …

Le Meurice
228, rue de Rivoli
75001 Paris
01 44 58 77
http://www.dorchestercollection.com

Les Petits Désirs de Christophe Robin x Cédric Grolet sont disponibles au Salon Christophe Robin, situé dans la Suite 128/129 du Meurice et au restaurant Le Dali.