spaluxetv

Posts Tagged ‘thés’

Cocktail & Nails au Scribe

In beauté, hotels de luxe à paris on octobre 31, 2016 at 6:09

scribe-salon-de-the-spaluxetv

À deux pas de l’Opéra, le salon de thé de l’hôtel Scribe, avec son escalier de bois en colimaçon et sa bibliotèque à l’étage, est un endroit chic et paisible qui propose une belle sélection de thés (Cha Yuan, Wu long …) et des pâtisseries concoctées par le chef pâtissier Thimotée Gensse : tartes au citron, au chocolat, madeleines, macarons, mousses, financiers, spécialités à base de thé vert … Le tout sans excès de sucre.   

Depuis le 1er octobre, on peut aussi choisir de s’y délasser en optant pour une formule Coktails & Nails. Attention, c’est seulement le jeudi de 17h30 à 20h30.

scribe-nails-cocktail-spaluxetv

À l’entrée du salon, les esthéticiennes ont installé un corner manucure mobile décoré d’une bouteille de champagne et d’un grand verre.

scribe-salon-de-the-nails-coktails-spaluxetv

Le soin débute par un travail à la lime pour ajuster les longueurs. Il se poursuit par la pose d’un gel hydratant ongulaire puis d’une crème très fine sur la main. Après l’application de la base, il faut évidemment choisir le vernis. Nous avons tenté un taupe violine de la collection gel couture d’Essie. « Vous venons de recevoir ces vernis. Ils sont sensés tenir une douzaine de jours » note Ophélie qui officie ce jour au bar à ongles. L’expérience confirmera ou infirmera cette promesse. Deux couches de vernis et d’un coat plus tard, les ongles sont très brillants et la couleur se marie joliment avec la carnation de la main.

Nous dégusterons notre coupe de champagne à l’étage entre lecture et sms. Attention aux fausses manoeuvres. Pas de gestes intempestifs sinon c’est le pli, le vernis qui gondole. Sans lampe il faut une heure pour un séchage en profondeur. « L’astuce pour vérifier l’état du séchage est de poser délicatement deux doigts l’un en face de l’autre et de pousser très légèrement. Si rien ne bouge c’est parfait sinon il faudrait patienter » explique « l’experte ».

Les praticiennes peuvent se déplacer et appliquer le vernis à la table des clientes, près d’une colonne sous les lustres de cristal. Les yeux comme les ongles en brilleront d’autant plus.  

 

Hôtel Scribe

1 rue Scribe

75009 Paris

http://www.hotel-scribe.com

Publicités

Bios-thés version « Comptoir des Indes »

In épicerie fine, compagnie royale des Indes Orientales Spaluxe Tv Blog, thés on octobre 31, 2016 at 3:10

compagnie-francaise-des-indes-orientales-edit-spaluxetvcolbert1666routes-des-indes-spaluxetv

C’est une résurrection relookée ou plus poétiquement le réveil d’une belle endormie.

La Compagnie Française des Indes Orientales, voulue par Louis XIV et son illustre ministre Jean-Baptiste Colbert, voit le jour à Paris en 1665. L’objectif est triple : assurer au royaume un commerce florissant, affirmer la puissance du roi en développant les accords diplomatiques, évangéliser les populations. L’odyssée maritime va ouvrir la voie aux explorations scientifiques d’envergure et faire rayonner la France et son souverain. C’est le Grand Siècle. L’ère de raffinement. Des escales lointaines, les navires rapportent les produits les plus fins. Parmi ceux-ci, des épices rares et des plantes exotiques aux vertus médicinales dont le thé.compagnie-royale-des-indes-orientales-spaluxetv

compagnie-royale-des-indes-orientales-bio-thes-spaluxetvcompagnie-royale-des-indes-orientales-tisane-spaluxetv

Dylan Thuillier, franco-sud africain diplômé d’HEC et job-trotter, vient de racheter le nom de la compagnie aux comptoirs mythiques, Chandernagor, Pondichéry, Canton …

Avec son équipe, dont la pharmacien-herboriste Jean-René Mestre, il a positionné la « nouvelle » entreprise sur le créneau des bio-thés et bio-infusions haut de gamme.

Lors de la présentation presse, nous avons assisté à deux cérémonies du thé, l’une de matcha -thé vert finement broyé avec une petite meule-, l’autre de thé noir, découvert des documents d’époque et suivi un parcours « thés et infusions du monde ». Un chemin odorant et gustatif, au milieu des livres de l’atelier Dorat. Cosy et historique.

Des détails bien pensés comme des sachets de nylon sans agraphe -et non de coton capteurs de résidus toxiques- posés dans des soucoupes rappelaient la ligne de communication de la marque : le bio.

Le bio haut de gamme « Nous ne retenons que la partie haute de la plante, celle qui se trouve au plus près du bourgeon gorgé d’huiles essentielles » affirme Jean-René Mestre. Cela vaut pour les thés verts tanzaniens comme pour les thés indiens. La marque garantit des plantes sans résidus chimiques sur toute sa gamme. Du thé noir Afiz d’Iran à la rose, aux branches récoltées au Vietnam … en passant par le tilleul de Carpentras. « De nombreux consommateurs ignorent que les  plantes « classiques » sont bourrées de métaux lourds. En cherchant à se faire du bien ils minent leur santé » .

La compagnie propose 14 références issues de l’agriculture responsable (respect des travailleurs-cueilleurs comme des éco-systèmes). La moitié est composée de thés dont des « jus » rares comme le Oolong, le Pu Erh et le thé jaune, l’autre d’infusions. Les Its ? Le Sun King, un earl grey au yuzu énergisant et le Zen Sutra (tilleul, mélisse, orange amère, citronnelle, marjolaine).

compagnie-des-indes-orientales-epices2-spaluxetvL’un des « grands chantiers » de la Compagnie est le développement des bio-tisanes. « Nous souhaitons faire revivre la tradition du bien-être et de la prévention par les plantes » poursuit le pharmacien-herboriste qui revendique une AOC pour le tilleuil de Carpentras comme pour le thym de Provence.

Autre projet : le lancement d’une gamme de cosmétiques bio à base de cardamone et d’edelweiss.

Une autre odysée.

 

http://www.indesorientales.com